Diomi Ndongala: Le mystère de la chambre no1

Diomi Ndongala, ancien pensionnaire du CPRK

Contrairement aux rumeurs faisant état de son arrestation, Diomi Ndongala est bel et bien en liberté.

D’après un proche de l’ancien ministre des Mines, une confusion s’est créé entre le vrai violeur et l’ancien pensionnaire de la prison Makala. Selon la même source, l’un des occupants d’une des chambres de l’hôtel de Diomi Ndongala sur l’avenue Kabambare dans la commune de Barumbu,la chambre no1, a refusé de payer son loyer depuis trois mois et c’est le même chez qui l’on a retrouvé la petite « gnognon » de 14 ans.

L’on apprend que le cadre de l’Union sacrée pour la nation, Diomi Ndongala, s’apprête à tenir une conférence de presse pour éclairer la lanterne des congolais assoiffés du sensationnel. Eugène Diomi Ndongala est tombé dans ce que le Musicien congolais Fally Ipupa a chanté : » Banda n’a iba misili… »,depuis que j’étais attrapé comme un voleur de misili, un larcin, tout le reste des gros voles tombe sur moi.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *