Commémoration du 60e anniversaire de l’assassinat de la sœur Anuarite Nengapeta : Sama Lukonde a échangé avec les députés nationaux du Haut-Uélé

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde promet au caucus des députés nationaux du Haut-Uélé de s’impliquer personnellement en faveur des infrastructures de cette province et de la réussite de la commémoration des 60 ans de la disparition d’Anuarité Nengapeta

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience, ce jeudi 14 mars 2024, le Caucus des députés nationaux du Haut-Uélé, à l’immeuble du Gouvernement. Au cœur de leurs échanges, la réhabilitation des ponts Kibali et Bomokandi ainsi que la célébration du soixantième anniversaire de la disparition de la bienheureuse Anuarité Nengapeta.

Au sortir de l’audience, la députée nationale Geneviève Inagosi a déclaré à la presse qu’ils ont trouvé une oreille très attentive et une porte ouverte. Parce que, a-t-elle expliqué, le Premier Ministre avait déjà les informations, que les députés croyaient pouvoir lui apporter. Il s’agissait des questions déjà débattues au cours de l’un des Conseils des Ministres des semaines dernières et que toutes les dispositions sont prises pour que ces différents problèmes trouvent solution.

 » Nous avons rencontré le Premier Ministre au sujet d’un plaidoyer sur les infrastructures de nos provinces. Vous savez depuis le 25 février, le pont Kibali, qui relie le territoire de watsa au centre de durba, s’est effondré. C’est un pont très capital, qui sert de trafic entre cette contrée jusqu’à Isiro, qui aujourd’hui pose problème. Parce que les véhicules ne circulent plus. Et en dehors de ça, déjà au mois de septembre 2023, il y avait aussi le pont bomokandi à Gombari qui s’était effondré. Aujourd’hui, en priorité, nous sommes venus voir Son Excellence Monsieur le Premier Ministre pour lui soumettre toutes ces difficultés et solliciter son implication pour, soit la réhabilitation, ou encore le renouvellement de tous ces ponts. Parce que vous savez ce sont des ponts qui ont été construits depuis l’époque coloniale. Il y en a, qui datent de depuis 1945. Il y en a d’autres, qui ont été construits en 1960. Et jusqu’aujourd’hui, ils n’ont jamais été changés. Mais en dehors de ça, il y a aussi d’autres ponts comme le pont Nzoro, le pont Gada, le pont Kibali, cette fois-là, à Dungu, qui sont également dans un état de dégradation très avancée. C’est tous ces problèmes que nous sommes venus poser au Chef du Gouvernement », a-t-elle fait savoir.

Selon Inagosi, le Chef du Gouvernement, qui a fait montre d’une oreille attentive, les a rassurés de son implication personnelle auprès des Ministres concernés pour que, dans la célérité, ces différents problèmes trouvent solution.

« Nous avons trouvé une oreille très attentive et une porte ouverte. Parce que le Premier Ministre était déjà informé. Il nous a dit qu’au cours de l’un des Conseils des Ministres des semaines dernières, le sujet a été débattu. Et que toutes les dispositions seront prises dans la célérité pour que ces différents problèmes trouvent solution. Il nous a recommandés auprès du Ministre des Infrastructures, mais également de la Ministre des Mines. Parce que pour le cas de la Ministre des Mines, il existe un fonds collecté par Kibali Gold Mine, c’est une entreprise minière de notre province : les 0,3%. Ce fonds est disponible. Il peut en toute urgence être débloqué pour résoudre rapidement ce problème. Il nous a promis son implication, que ça soit auprès de la Ministre des Mines, ou auprès du Ministre des Infrastructures pour que ces différents problèmes soient résolus dans la rapidité », a indiqué Geneviève Inagosi.

Au sujet de la célébration des 60 ans de la disparition d’Anuarité Nengapeta, la porte-parole du Caucus du Haut-Uélé a souligné que le Premier Ministre a promis son implication pour la réussite de cet événement.

 » Nous avons aussi saisi cette opportunité pour présenter à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre la situation de la commémoration des 60 ans de la disparition de la bienheureuse Anuarité. Comme vous le savez, c’est un catholique fervent qui a effectué une visite l’année dernière à Isiro. Et sur place, il avait fait une promesse ferme de s’impliquer. D’abord comme chrétien et ensuite comme Chef du Gouvernement, au nom du président de la République, pour que cet événement soit commémoré à la dimension de ce qu’a été la bienheureuse Anuarité. Ça sera le 1ᵉʳ décembre. Tous les évêques, membres de la Cenco, se fixent rendez-vous à Isiro. Tout comme des pèlerins qui viendront de tout le pays, mais également de l’extérieur pour commémorer cet événement. Pour ça, nous avons ainsi reçu son engagement de s’impliquer pour que tout se passe comme prévu », a conclu la députée nationale.

Cellcom Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *