Afrique: la Banque mondiale prévoit de décaisser chaque année un milliard USD en soutien à l’économie de la RDC

Afrique: la Banque mondiale prévoit de décaisser chaque année un milliard USD en soutien à l’économie de la RDC

0 0
Read Time:1 Minute, 44 Second

La Banque mondiale annonce son engagement à revoir à la hausse son enveloppe en faveur de la République Démocratique du Congo. Ce, après avoir constaté une certaine amélioration de la gouvernance du pays depuis l’avènement de Félix Tshisekedi au sommet de l’Etat.

Le soutien de cette institution de Bretton Woods en faveur de l’économie congolaise sera désormais plafonné à un milliard de dollars américains par an, a annoncé Jean-Christophe Carret, le Directeur des opérations de la Banque mondiale pour les pays tels que la RDC, l’Angola, le Burundi et Sao Tome & Principe.

Il estime que c’est une nouveauté dans la marque de fabrique de la Banque mondiale en RDC. Car, dit-il, « il y aura non seulement l’argent public que nous amenons au nom du Gouvernement mais également l’argent privé ».

D’après Jean-Christophe Carret, « au vu de l’immensité du pays, de la taille de la population, la Banque mondiale ne peut pas seulement focaliser ses actions dans le secteur public ».

Il renseigne que la Banque mondiale utilise les fonds mis à la disposition de la République pour rassurer les investisseurs privés, faire en sorte qu’il y ait un effet de levier avec l’argent public que l’argent privé.

« Plus concrètement, cette année calendaire, on va présenter au Conseil d’Administration, deux nouveaux projets d’infrastructures », annonce Jean-Christophe Carret.

Il explique que le premier projet va notamment permettre de continuer certains segments, de commencer à goudronner les routes nationales 1 et 2, celles qui traversent le Kasaï, ensuite celles qui remontent le long de grands lacs de Bukavu à Bunia.

Le second grand projet d’infrastructures qui arrive cette année, c’est pour accélérer, accompagner la vision du Président concernant l’accès à l’eau et à l’électricité dans la plupart des grandes villes du pays.

Depuis un certain moment, l’on peut remarquer qu’entre la Banque mondiale et la République Démocratique du Congo, c’est une histoire d’amour qui lie désormais les deux partenaires.

Mitterrand MASAMUNA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Administration Commerce Economie Finances politique sécurité societé Societe kinshasa