Revue du vendredi 4 novembre

Les journaux parus à Kinshasa et les médias en ligne reviennent tous sur l’adresse du chef de l’état Félix Tshisekedi du jeudi 3 novembre à la chaîne nationale. Kagame, le diable, titre à sa Une le journal proche de Moïse Katumbi La République qui revient sur l’adresse du chef de l’état pour rendre compte de la situation de la guerre qu’impose au pays le Rwanda. Il note qu’ainsi qu’on l’a toujours rappelé, c’est depuis plus de 20 ans que la RDC est plongée dans un cycle infernal d’une guerre au bilan macabre sans pareil. Plus de 7 millions de morts, selon les différents rapports dont celui des experts des Nations Unies. Un bilan de loin supérieur à celui de la deuxième guerre mondiale intégrant toutes les nations du monde ! Et d’ajouter que Paul Kagame n’a jamais respecté le moindre contenu des accords signés à Nairobi, au Kenya, à Luanda, en Angola ou les engagements pris lors de la rencontre avec le président Emmanuel Macron à l’occasion de la 77e assemblée ordinaire des Nations Unies à New York. Econews abonde dans le même sens et signe Félix Tshisekedi décrète une mobilisation tous azimuts pour sauver le Congo. Le Tri-Hebdo note que si le Chef de l’Etat s’est refusé de déclarer la guerre à ceux qui agressent le pays, il a néanmoins lancé un appel à la mobilisation tous azimuts pour sauver le Congo. C’est l’avenir de la RDC, en tant que pays indépendant et souverain qui est en jeu, a martelé le Chef de l’Etat, tendant la main à toutes les forces vives. ACP aussi reste dans la même ligne en se focalisant sur l’appel à la mobilisation des jeunes à travers le pays contre les voisins envahisseurs. L’agence de la presse congolaise retient cette phrase du chef de l’état : » En réponse à la forte demande de la jeunesse, j’invite celle-ci à s’organiser en groupes de vigilance, en vue d’appuyer, d’accompagner et de soutenir nos forces de défense, dans l’accomplissement de leur noble mission ».

Le concours pour la magistrature est l’autre sujet qui a interressé la presse congolaise. Actualité.cd annonce que 5000 candidats retenus sont désormais connus, meilleure côte 80%. Le média en ligne informe qu’une conférence de presse a été organisée à la cour de cassation par Dieudonné Kamulete, président du Conseil supérieur de la magistrature qui a indiqué le taux de réussite à 24,6%, avec une femme, Ohandjo Onyumbe Charlotte (Kinshasa) meilleure lauréate avec 80%. ACP lui rappelle que plus de 883 candidats ayant réussi au concours de recrutement des magistrats organisé le 9 octobre 2022 se trouvent sur la liste de réserve, écrit le secrétaire permanent du Conseil supérieur de la magistrature dans une décision. La République informe sur le même concours que les candidats repris sur cette liste seront nommés au fur et à mesure en cas de vacances de poste.

Okapi.net signale les manifestations des médecins au nord Kivu ce jeudi 3 novembre pour dénoncer l’insécurité dans leurs lieux de travail dans l’est de la République. Les structures sanitaires et le personnel médical sont la cible d’hommes armés. Sur le même chapitre Geo-Polis Hebdo informé que Des hôpitaux abandonnés par des médecins suite à l’activité militaire du M23. Ce journal indique que l’occupation d’une partie du territoire de Rutshuru dans la province du NordKivu met aussi à mal le bon fonctionnement normal des certaines institutions. L’on note depuis la semaine dernière l’absence du personnel soignant dans quelques hôpitaux de Rutshuru. depuis que cette partie du pays est sous menace des rebelles du M23 appuyés par l’armée rwandaise, Les patients souffrent et les activités se ralentissent davantage.

C’est ce qu’a révélé ce jeudi, le président du Syndicat des Médecins, (SYNAMED), antenne de Rutshuru, docteur Bernard Dibala. Il a fait savoir que certains médecins de la zone de santé de ce territoire ont fui leurs hôpitaux respectifs à l’entrée du M23 à Rutshuru-centre et Kiwanja.

« Dans l’hôpital de Rutshuru, présentement il y a plus de 6 médecins qui sont partis. Et Rubare, quand-même il y a un médecin. Rugari, tous les deux médecins sont partis. Au niveau de Tamugenga, il n’y a pas de médecins, ils sont aussi partis, tous les médecins de Karambi sont partis », a-t-il dit.

Les félicitations des services du FMI aux autorités congolaises pour une économie qui fait preuve de résilience, en dépit des répercussions de la guerre en Ukraine comme l’intitule le journal L’Avenir, sont reprises par la majorité des journaux. Ce journal proche de l’Union sacrée annonce qu’au terme d’une visite officielle en RDC, les services du FMI ont fait une déclaration qui décrit les observations préliminaires. Il rappelle que les missions sont effectuées dans le cadre des consultations périodiques, généralement annuelle, au titre de l’article IV des statuts du FMI, d’une demande d’utilisation (emprunt) des ressources du FMI des entretiens sur les programmes de référence ou d’une autre forme de suivi de l’évaluation économique des pays membres. Et au média en ligne Desk Eco de titrer le FMI table sur un taux de croissance du PIB de 6,6% en 2022. Ce média souligne que, dans son communiqué de fin de mission, l’équipe du FMI  a conclu sur une note positive de l’économie congolaise. « Malgré un environnement domestique et extérieur difficile, avec notamment les répercussions de la guerre en Ukraine, l’économie fait preuve de résilience, la croissance réelle du PIB étant prévue à 6,6% en 2022. Le taux d’inflation a atteint 11,7% en glissement annuel à fin septembre 2022, principalement en raison des prix mondiaux élevés de l’alimentation et de l’énergie », rapporte le communiqué du FMI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *