Revue du vendredi 17 février.

Plusieurs journaux parus ce vendredi reviennent sur la fin de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs à travers les 10 provinces qui constituent l’Aire opérationnelle 1(AO1).

Actu 30 signe que : » Au regard des exploits réalisés relatifs au nombre d’enrôlés qui avoisinent ses prévisions,la CENI est heureuse d’annoncer pour ce vendredi 17 février 2023 la fin de l’opération dans les 10 provinces constituant l’Aire opérationnelle 1.Toutefois, cette fermeture se fera au cas par cas suivant les procédures relatives à l’opération de révision du fichier électoral », comme a déclaré Patricia Nseya.

La Prospérité note également que l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs prendra fin vendredi 17 février au Kongo-Central qui fait partie de la première aire opérationnelle.
Soixante-six pourcent d’électeurs se sont déjà fait enrôlés. Pour la trentaine restante, la secrétaire exécutive provinciale de la Commission nationale électorale indépendante, (CENI) au Kongo-Central, Bernardine Kitondo Bodi

Radio okapi.net signe que l’opération d’identification et d’enrôlement dans la troisième aire opérationnelle a débuté ce jeudi 16 février 2023.
Au total sept provinces de l’Est et du Nord-est composent cette troisième aire. Il s’agit de Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Maniema, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Tshopo.
Cette opération va durer 30 jours. Les Etats-Unis et le Canada sont également concernés.
Si dans les grandes villes de ces provinces, l’opération a réellement démarré, cependant plusieurs entités en proie à l’insécurité n’ont pas vu les bureaux de la CENI ouvrir.
Cette troisième aire opérationnelle comprend 7 provinces et 2 pays pilotes à savoir : Bas-Uélé, Haut-Uélé, Ituri, Maniema, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Tshopo ainsi que le Canada et les États-Unis d’Amérique.

Politico.cd note de son côté que d’après la CENI, au Canada et aux États-Unis d’Amérique l’enrôlement débutera avec 3 jours de retard suite à quelques problèmes d’ordre logistique et administratif.
« Tous les Centres d’inscription de l’AO3 non ouverts à la date du 16 février 2023, seront progressivement opérationnels au courant de la semaine du lancement. Les Congolaises et les Congolais remplissant les conditions requises et résidant les provinces et les pays susmentionnés, sont invités à se faire identifier et enrôler aux Centres d’inscription les plus proches de leurs résidences, à l’intérieur de leur groupement ou communes et aux Centres d’inscription installés au sein des représentations diplomatiques de la République Démocratique du Congo au Canada et aux Etats-Unis d’Amérique», a souligné le Rapporteur de la CENI, Patricia Nseya.

Zoom Éco indique que le Rapporteur Adjoint de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Paul Muhindo, séjourne à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, pour la sensibilisation à l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle 3 qui a débuté ce jeudi 16 février 2023, conformément au calendrier rendu public en novembre 2022, mais hélas avec une timidité remarquable.

Mediacongo.net reprend pour sa part les propos de rapporteur de la CENI qui rassure le bon déroulement de cette opération : »La CENI a pris des dispositions pour enrôler tous les déplacés dans leurs camps de refuge en indiquant leurs adresses de résidence principale», a soutenu Maître Patricia Nseya, tout en indiquant les noms des 7 provinces concernées dans cette opération pour l’AO3. Il s’agit des provinces du Bas-Uele, du Haut-Uele, de l’Ituri, du Maniema, du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de la Tshopo, ainsi que le Canada et les USA, pour les Congolais de l’étranger.
Concernant les localités de l’AO3 se trouvant sous contrôle des groupes armés, la CENI a rappelé que plusieurs réunions de haut niveau avaient été organisées avec le gouvernement à qui revient la sécurisation du processus électoral dans le pays. La CENI a également eu des séances de travail avec les députés provinciaux du Nord-Kivu et les forces vives de cette partie du pays. C’est ainsi que la Centrale électorale tient à préciser que ses agents à déployer dans ces milieux ont été déjà formés et sont prêts à descendre sur le terrain à tout moment. Raison pour laquelle, elle attend du gouvernement des assurances avant de déployer les matériels et les agents électoraux pour enrôler les compatriotes vivant dans ces milieux.

Le potentiel déclare que le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, a lancé officiellement, jeudi 16 février 2023, les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs, dans la ville de Goma, faisant partie de la 3ème aire opérationnelle suivant le calendrier électoral.
Dans son speech, le gouverneur militaire du Nord-Kivu a indiqué que cette activité marque le début effectif des activités électorales dans cette province en prélude de prochaines élections.
« Des dispositifs sécuritaires particuliers et logistiques ont été pris pour l’enrôlement des déplacés qui sont dans des camps d’accueil. Ils seront enrôlés en tenant compte de leurs milieux naturels respectifs. Concernant les Congolais qui sont encore dans des territoires sous l’emprise du M23, les matériels de la Ceni y seront déployés après la reconquête de ces milieux par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Le gouvernement congolais y travaille. Tout Nord-Kivu bénéficiera de l’enrôlement des électeurs lancé ce jour », a souligné le lieutenant général Constant Ndima Kongba. Avant d’appeler toute la population du Nord-Kivu à s’approprier ce processus d’enrôlement des électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *