Revue du jeudi 21 décembre

Les médias congolais se sont, naturellement, intéressés à la journée électorale du mercredi 20 décembre.

L’Avenir note qu’ « en dépit des prédictions des prophètes de malheur, la CENI a réussi son pari d’organiser les élections générales, dans le cadre du 4ème cycle électoral en RDC ».

Il ajoute ceci: « Que des foules venues de toutes parts pour voter les candidats de leur choix, en dépit de quelques pépins techniques ».

C’est au regard de toutes ces difficultés constatées ci et là, que Mme le Rapporteur de la CENI, Patricia Nseya a précisé que les bureaux de vote qui ont ouvert en retard fonctionneront durant 11 heures, telle que prévu par la loi, révèle ce quotidien.

Ceci pour permettre à chaque électeur de voter jusqu’à ce que le dernier sur la fiche soit pris en charge.

La Prospérité, quant à lui, rapporte que tout en encourageant la Centrale électorale à prendre des dispositions pour permettre à chaque Congolais d’exercer son droit de vote et à donner des réponses à quelques difficultés rencontrées, le Gouvernement de la RD. Congo félicite le Peuple Congolais pour s’être mobilisé afin de participer aux élections qui se déroulent globalement bien sur toute l’étendue du territoire national.

Le tabloïd ajoute que le Gouvernement de la République salue les efforts et la détermination de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à organiser les élections à la date prévue dans son calendrier.

Ainsi, le Gouvernement de la République invite t-il la population au calme et à ne pas se fier aux rumeurs répandues sur les réseaux sociaux dans l’objectif de perturber le processus électoral en cours, conclut le quotidien.

l’Agence congolaise de presse (ACP), pour sa part, souligne que tout en condamnant les actes de vandalisme observés durant la journée et répertoriés à travers le territoire national, le Gouvernement a invité la police à redoubler de vigilance et la justice à poursuivre tous les auteurs de ces actes décriés, a conclu le communiqué du Gouvernement, précise.

Le média en ligne Ouragan FM revient sur la communication du Dr Denis Mukwege et titre Mukwege rejette la prolongation des élections par Kadima.

Ce média rapporte que la décision du président de la CENI de prolonger d’un jour les élections ne passe pas au sein de l’opposition. Tout en rejetant les mensonges de Denis Kadima, le Nobel rappelle à l’opinion qu’il n’est pas au-dessus de la loi pour se permettre un tel privilège en violation de la Constitution.

Relevant plusieurs irrégularités qui ont émaillé le vote du mercredi, le docteur Mukwege craint que les résultats issus d’un tel vote chaotique, ne puissent refléter la volonté du peuple et sa profonde aspiration au changement. “Nous rejetons avec fermeté la décision du président de la Commission électorale indépendante de prolonger le vote au-delà du délai fixé par la loi. Nous rappelons à monsieur le président de la CENI que nul n’est au-dessus de la loi. Nous rejetons cette démarche et craignons que les résultats issus d’un tel vote chaotique ne reflètent pas la volonté du peuple et sa profonde aspiration au changement”, a dénoncé d’un ton ferme le gynécologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *