Nord-Kivu: sous pression de la population, le gouverneur obligé d’annuler l’arrêté portant désaffectation d’une partie du cimetière ITIG de Goma

Vue aérienne de la ville de Goma (Nord-Kivu). 16/11/2016. Ph. Freddy Lufulwabo

Le général major Peter Cirimwami, gouverneur intérimaire de la province du Nord-Kivu s’incline à la volonté populaire en annulant, le lundi dernier, un arrêté de son prédécesseur pour désaffecter une partie de l’ancien cimetière ITIG dans la ville de Goma.

Le gouverneur militaire a abrogé cette décision à la demande la société civile locale suite aux critiques au sein de la population.

Selon les mêmes sources, il vient de signer un arrêté, interdisant tous les travaux, de quelque nature que ce soit, sur toute l’étendue du cimetière, abrogeant ainsi celui daté du 15 avril 2021, relatif à la désaffectation d’une partie de ce lieu de repos des morts situé dans le lotissement Kahembe, commune de Kasirimbi.

Dans cet arrêté, le gouverneur interdit tous les travaux, de quelle que nature que ce soit, sur tous les blocs du cimetière.

Il a chargé son directeur de cabinet, son conseiller principal en charge à l’Administration du territoire, le maire de Goma, le procureur général près le Tribunal de grande instance, le bourgmestre de la commune de Kasirimbi, les conservateurs de titres immobiliers et le chef de division du cadastre de la circonscription de Kasirimbi de l’exécution dudit arrêté, indiquent les mêmes sources qui expliquent : « La population de Goma exprime sa satisfaction suite à cette décision de l’autorité provinciale qui contribue au respect dû aux morts ».

Don Petit N’kiar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *