Collette Tshomba : « L’égalité de sexes et l’autonomisation de la femme constituent l’une des clés du développement durable »

Le rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale, Collette Tshomba, a déclaré que le développement durable de la République démocratique du Congo passe essentiellement par l’égalité des sexes et l’autonomisation de la femme congolaise

Cette député nationale élue de la circonscription de Lukunga à Kinshasa a exprimé cet avis au cours d’une activité organisée ce samedi à Kinshasa par l’organisation « Jeunesse consciente de la République » (JCR), dans le cadre de la clôture du mois de mars dédié à la femme.

« Nous estimons que l’égalité de sexes et l’autonomisation des femmes n’est pas seulement des objectifs en soi, mais surtout l’une des clés de développement durable, de la croissance économique, de la paix et sécurité. La femme a tant de talents á mettre au service de notre pays, la République Démocratique du Congo », a-t-elle déclaré.

Cependant, elle a souligné que le chemin vers l’autonomisation proprement dite de la femme congolaise se trouve achoppé par plusieurs obstacles notamment celui lié à la participation de la femme au sein des instances des décisions.

« Au niveau institutionnel, malgré l’affirmation du principe de la parité dans la constitution de la République Démocratique du Congo, la représentativité des femmes dans les instances de prise des décisions demeure à ce jour insignifiante », a-t-elle fait savoir.

Pour ce faire, le rapporteur adjoint de l’Assemblée nationale a proposé plusieurs pistes de solution entre autres :

  • Le Gouvernement doit assurer l’accès à l’éducation à toutes les filles,
  • accompagner les femmes évoluant dans le secteur informel à migrer vers le secteur formel,
  • favoriser l’accès des femmes aux crédits et microcrédits,
  • Faciliter l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) aux femmes,
  • Combattre la discrimination basée sur le genre et les violences faites aux femmes
  • Assurer l’effectivité de l’applicabilité des textes des lois en vigueur sur la promotion des droits de la femme, etc.

Par ailleurs, Collette Tshomba a, dans le cadre de cette activité, remis quelques bassins des pains aux vendeuses, question de concourir à cette autonomisation de la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.