Can Côte d’Ivoire 2023 : la finale sera-t-elle 100 % Né Kongo ?

La 34ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des Nations commence petit à petit à rendre ses verdicts.S’il reste encore 4 rencontres pour connaître pleinement toutes les affiches de quart de finale, la journée inaugurale de ce match à élimination directe du samedi et celle de dimanche nous ont déjà permis de cerner les 4 premières sélections qui vont en découdre pour une place en demi-finale.

Ce dimanche, les Léopards de la RDC ont composté leur ticket pour le quart en sortant le vice-champion d’Afrique, en occurrence l’Égypte. Les hommes de Sébastien Desabre ont fait preuve de ténacité, de maîtrise et de réalisme à la fatidique séance de tirs aux buts devant un gardien Égyptien Aboul Gabal réputé pour sa maîtrise dans cet exercice.

Le héros côté congolais se nomme Lionel Mpasi, ayant montré de très Bonne disposition durant la rencontre, c’est de lui qu’est parti, le dernier tir au but victorieux de la RDC après le raté de Gabaski, portier de Pharaon (1-1,8-7 t.a.b). La RDC n’a toujours pas gagné, mais a réussi à sortir la meilleure Nation Africaine de tous les temps, un exploit que les Ivoiriens et les Camerounais n’ont jamais su faire lors de la CAN passée.

Avec 3 buts marqués et 3 buts encaissés, l’attaque ne rassure pas tellement, mais le collectif est irréprochable avec un mental de vrai guerrier derrière un homme bien plus un guide, Sébastien Desabre sélectionneur et Manager au calme qui inspire sérénité et confiance.  

Le prochain défi se nomme la Guinée Conakry tombeur de la surprenante Guinée Équatoriale (1-0) ; pour ce faire, les congolais devront réaliser une grande partie et surtout essayer de glaner leur première victoire dans cette CAN durant le quatre-vingt-dix minutes. Et pourquoi pas sortir le Sénégal qui fait office de terreur dans cette compétition. Certes les lions de la Teranga sont bien partis pour l’emporter face aux Ivoiriens, voir les Maliens.

En cas de qualification en final, la RDC pourra croiser l’Angola qui réalise une compétition très appréciable pour une finale unique 100% Né Kongo.

De l’autre côté du tableau, après avoir manqué 6 éditions de la CAN, les Palancas Negras d’Angola font un retour en force dans cette compétition, les hommes de Pedro Gonçalves réalisent une compétition remarquable, classées dans la poule D en compagnie de l’Algérie, de la Mauritanie et du Burkina Faso, les antilopes noires d’Angola ont réalisé l’exploit de finir premières de leur poule avec 7 points, un record pour cette formation en Coupe d’Afrique.

Amener par un trio d’attaque de feu composé de Mabululu, Gelson Dala et de Gilberto, les Angolais ont réussi grâce au premier joueur cité à accrocher d’entrée l’Algérie (1-1), puis grâce au deux autres avants-centres, battre la Mauritanie (3-2) et terminer en beauté cette phase de groupe en s’imposant (2-0) face au Burkina Faso avec des buts de Mabululu et de son auteur coéquipier Zine.

La sélection Anglaise, opposée à la Namibie qui découvre le huitième de finale pour sa première fois de l’histoire, a totalement fait exploser cette équipe des braves warriors. Pourtant, mal embarqué après l’expulsion de son gardien suite à son intervention hors de ses périmètres, le sélectionneur Gonçalves va réajuster son équipe et la rendre encore plus performante. Très enthousiaste, l’Angola va à l’espace de deux minutes tuer la rencontre grâce à un doublé de son jeune prodige Gelson Dala (39e et 41e). Réduit également à dix, la Namibie recevra la correctionnelle lorsque, Mabululu va porter l’estocade à (3-0).

Qualifié en quart de finale, les Palancas Negras devront se surpasser pour atteindre la finale, pour espérer une fin de compétition épique avec pourquoi pas au finish un derby 100% Né Kongo entre la RDC et l’Angola. Ce qui serait unique et historique pour l’histoire de cette grande compétition continentale. Une affiche inédite, d’autant plus que les deux formations possèdent presque le même système de jeu avec une défense à 4, une médiane à trois pour trois attaquants.

Les Angolais devront d’abord sortir les Super Eagles du Nigeria puis en demi en découdre avec des équipes comme le Maroc, si ce dernier, passe au carré d’As et confirme son statut de demi-finaliste pour in fine, disputer la finale de cette 34ᵉ édition. 

Actuellement, l’Angola est la meilleure attaque de cette CAN avec 10 buts et possède le deuxième meilleur buteur de ce tournoi dont son attaquant Gelson Dala avec 4 buts. 

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *