Tentative de déstabilisation des institutions de l’état : la Société Civile de la République démocratique du Congo condamne et demande le châtiment des conspirateurs

Tentative de déstabilisation des institutions de l’état : la Société Civile de la République démocratique du Congo condamne et demande le châtiment des conspirateurs

0 0
Read Time:1 Minute, 26 Second

La loi est à la force et non la force à la loi, a rappelé le Coordonnateur de la Société Civile de la République démocratique du Congo, Christopher Ngoy, lors de la conférence de presse tenue ce samedi 12 février à son siège à Kasavubu.

La société civile de la République démocratique du Congo condamne avec la dernière énergie la tentative de déstabilisation des institutions de l’état chèrement acquises et mises en exergue par l’actuel chef de l’état Félix Tshisekedi. Elle demande que le président de la République et toutes les institutions attirées de faire diligence pour châtier les personnes impliquées dans cette sale besogne, afin de les mettre hors d’état de nuire, le plus rapidement possible. Le coordonnateur de la société civile de la République démocratique du Congo a exigé le recours à l’article 64 alinéa 1 et 2 qui stipule que tout citoyen congolais est appelé à barrer la route à toute tentative de déstabilisation des institutions avec tous les moyens qu’il faut.

Ir Christopher Ngoy au milieu de deux cadres de la société civile de la République démocratique du Congo

A la question de savoir ce que la société civile a comme précisions sur cette situation pour éclairer l’opinion publique, l’Ir Christopher Ngoy a précisé que sa structure se contente de la communication du porte parole du Chef de l’état qu’il y a eu, effectivement, tentative de déstabilisation des institutions de l’état.

Il a, aussi, insiste sur le fait que le peuple doit s’assumer en faisant échec à complot machiavélique. Il s’est, enfin, référé à l’article 4 du code pénal livre 1 qui stipule que toute personne qui serait indexée dans cette tentative doit être punie conformément à la loi.

Sam Nzita

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité politique sécurité société Societe kinshasa