ESU : Mohindo Nzangi a visité le Secrétariat Général de l’ESU

A peine qu’il a pris ses fonctions au ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Son Excellence Mohindo Nzangi a effectué une descente ce lundi 3 mai au Secrétariat général de cette institution pour se rendre compte de son état des lieux.
Sur le boulevard Tshatshi, le nouveau patron de l’ESU a été énormément surpris de trouver une administration où plus de 1.071 agents travaillent en tour de rôle, pour ne pas dire en délestage.
Le nouveau ministre, Mohindo Nzangi du parti politique Ensemble pour la République a fait un constat amer des dix réalités trouvées sur le terrain et qui existent depuis plusieurs années.
Les agents ont présenté au nouveau ministre, les dix réalités de l’administration de l’ESU.
Au premier points, ils ont précisé : « depuis dix ans, aucun ministre n’est passé rendre visite à la Coordination des inspecteurs de l’ESU ».
Ensuite, ils ont fait savoir au ministre Mohindo Nzangi que, « près de 80 à 112 agents travaillent dans des locaux ayant une superficie de 4 × 3 m ; certains agents viennent au travail 2 fois la semaine, d’autres 42 fois par an, voire même 7 à 52 fois seulement ; la gestion d’un monde divers par le Secrétaire général, Kamina Kabangu ; certains agents sèchent le bureau pour passer des journées à la banque dans l’espoir de recevoir un salaire ; le pléthore des non-payés (NP) ; le manque d’un ordinateur au Pool courrier ; trois à quatre services seulement sur 12 directions sont logés, par hospitalité, dans un nouveau bâtiment du Projet d’Éducation pour la qualité et la pertinence de l’Enseignement au niveau secondaire et universitaire de la Banque Mondiale ; les salaires de la Fonctions publique ne pouvant faire vivre, seules les primes sont vitales à l’enseignement supérieur et font la différence avec la Fonction publique normale, sont là les points saillants que le personnel du Secrétariat Général a mis à la disposition du nouveau ministre.

Le Ministre de l’Esu en inspection


Sous l’émotion, le ministre de l’ESU, Mohindo Nzangi a palpé à fond, la réalité des maux qui rongent l’Administration de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.

Pour rappel, c »est le secrétariat général qui coordonne l’ensemble de toutes les activités et assume la responsabilité de toute l’Administration Centrale du Ministère de l’Enseignement Supérieur Universitaire.
Il reçoit la Délégation du Ministère pour traiter de la gestion des affaires administratives, des ressources humaines, matérielles et financières.
Gel Boumbe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.