Urgent: le bureau de l’Assemblée provinciale de la Tshopo tombe !

Urgent: le bureau de l’Assemblée provinciale de la Tshopo tombe !

1 0
Read Time:2 Minute, 21 Second

Le directeur administratif de l’Assemblée provinciale de la Tshopo, Kirongozi Boho Joseph, vient de signer un communiqué convoquant une plénière le lundi 16 mai prochain avec comme objet l’installation du bureau d’âge.

Accusé d’incompétence notoire, M. Gilbert Bokungu, président de l’Assemblée provinciale de la Tshopo était visé par une motion de défiance. Les signataires de la pétition juraient que sur son départ, disant qu’il ne maîtrise ni les lois du pays, ni le règlement intérieur de sa chambre.

Ce dernier était accusé d’incompétence notoire par ses collègues. C’est ce qu’a soutenu le député provincial Jacques Mandiongwe qui l’ accusait d’incompétence notoire.

« La journée d’hier, il a commis des bêtises… C’est un président qui agi souvent sous émotion. Hier, il a appris par des rumeurs qu’il y aurait une motion en gestation contre lui. Il va aller entretenir un groupe de gens que je qualifie des milices. Ils viendront bruler les pneus, semer les troubles au siège de l’Assemblée provinciale, … », dit-il, avant d’ajouter qu’il a même ordonné à la police commise sur le lieu de ne rien faire.

En plus, il a envoyé ses gens en expédition punitive devant les résidences de quelques députés provinciaux que lui estiment être à la base de la motion. C’est en voyant tous ces actes que les députés provinciaux se sont décidés d’initier une motion contre le président de l’Assemblée nationale et son adjoint.

A ce jour, révèle-t-il, seulement 8 députés provinciaux ont signé la pétition, d’autant plus que pour qu’une motion soit recevable, elle doit être signée par trois députés, parce qu’il s’agit d’une Assemblée provinciale de 28 députés.

Et au député provincial Jacques Mandiongwe d’ajouter:

« nous avons un président qui a de difficultés à interpréter les articles de notre Règlement intérieur. Il met la population Tshopolaise en confusion« .

Il est revenu sur la situation de son collègue, ex-ministre dont le président de l’Assemblée provinciale a refusé inutilement et injustement l’accès dans l’hémicycle.m:

« Le député ministre a déposé sa démission et a saisi le président de l’Assemblée provinciale pour sa réintégration. Mais le président, ignorant les lois du pays, ne maitrisant pas le règlement de l’Assemblée provinciale, va empêcher à ce député d’avoir accès à l’hémicycle. Aujourd’hui, c’est près de deux mois qu’il n’arrive pas à siéger », a-t il expliqué .

Et d’ajouter que le député avait saisi la Cour d’Appel de Kisangani pour être rétabli dans ses droits. Dans un appel en référé liberté, la Cour d’Appel prendra son ordonnance instruisant le président de l’Assemblée provinciale de laisser l’accès à ce député. Il n’a jamais exécuté cette ordonnance.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Administration politique societé société