Urgent: François Beya en liberté provisoire

La Haute cour militaire vient d’accorder une liberté provisoire à l’ancien conseiller spécial du chef de l’état en matière de sécurité, François Beya, ce mardi 16 août.

Cette décision tombe après la certification par un examen médical d’un très mauvais état de santé de ce spécialiste des services des renseignements de tous les régimes depuis Mobutu.

Ce dernier avait été accusé d’intenter à l’intégralité physique de son protégé en la personne de Félix Tshisekedi. Toutes ces accusations n’ont pas été prouvées à la face du monde, certaines opinions ayant qualifié cette épisode judiciaire d’un règlement des comptes entre les proches du président de la République.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.