Site icon Sphynxrdc

Tshuapa : Mort d’hommes et incendie de maisons près de Boende

Des affrontements communautaires ont eu lieu dans la localité Ilongo Nkindo, à quelques kilomètres de la ville de Boende, chef-lieu de la province de la Tshuapa. 
A l’issus de ceux-ci, au moins une personne a été tuée, plusieurs autres blessées et des habitations incendiées, rapporte la radio de la paix.

Deux versions de fait différents sont présentés à l’origine de ces affrontements.
La première version est celle des sources locales expliquant que ces affrontements opposent les autochtones de la localité Ilongo Nkindo, située à 15 km de Boende, aux habitants de la même localité, considérés comme venant du territoire de Bokungu. 

Elles vont encore loin en expliquant que la rivalité politique entre l’ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga, et le nouveau ministre de l’Aménagement du Territoire, Guy Loando,
serait à la base du conflit.

Le premier cité, est originaire de Boende alors que le second a son fief à Bokungu. 

Selon les habitants d’Ilongo Nkindo, le nouveau ministre Guy Loando serait responsable des déboires de Willy Bakonda, de sa sortie du gouvernement et de sa poursuite judiciaire. 

Alors que le président du cadre de concertation de la société civile de la Tshuapa parle d’une personne tuée, neuf blessés graves et treize maisons incendiées, les témoins de ces affrontements parlent plutôt de trois morts. Ils soutiennent avoir vu des personnes armées des machettes s’affrontées ce mardi là.

La deuxième version qui serait à l’origine de ce conflit est parti, selon Prosper Bankoy, de la dénomination d’un quartier que les ressortissants de Bokungu ont voulu rebaptiser. Ce-ci aurait déclenché la colère des habitants d’Ilongo Nkindo qui s’opposent à cette démarche, estimant que leur localité ne peut pas porter des noms issus d’autres territoires. 

M. Prospère Bankoy signale qu’à la suite de ces affrontements, plus de 500 personnes se sont retrouvées sans domicile. Elles ont passé nuit à la belle étoile, devant la mairie de Boende. La tension étant encore vive entre les deux communautés, des policiers et militaires ont été déployés dans la localité pour calmer la situation.
Gel Boumbe

Quitter la version mobile