Tribune du Père Aristide Kataliko: « De l’Udps vaincra au Peuple d’abord, quoi de neuf ? »

Il y avait à l’UDPS ce cris auquel les zaïrois s’étaient habitués : « L’UDPS vaincra » ! Maintenant que l’UDPS a « vaincu », on y entend dire « le peuple d’abord » ! Mais ceci est une tournure très subtile, car le mot « peuple » est des plus ambigus, surtout quand ce sont les politiciens qui le prononcent. Naïfs sont ceux qui, hier zaïrois et aujourd’hui congolais, pensent qu’il s’agit d’eux. Non. Eux, on les égorgent, que dis-je, on les massacre impunément, avec la complicité d’officiers militaires bien entretenus par Kinshasa. Mais « le vrai peuple d’abord, ce n’est pas vous, mon ami. Ce sont les autres, ceux-là pour qui des terrains se conquièrent, des communes rurales s’établissent.» À Kinshasa, on est « sans mémoire », je m’excuse de cette tournure qui peut choquer. Mais, je l’explique par une illustration : il s’est raconté ici à Kinshasa que la première action humanitaire de la Première Dame avait ramené dans un avion affrété 200 orphelins de Kigali pour les prendre en charge. En effet, il faut compatir aux douleurs du génocide que tout le monde déplore. Mais il y a aussi des orphelin des massacres à Beni. Et le kinois est si fier de lui qu’il perd la conscience de ses devoirs civiques. Il réclame le courant, et quand ça brille pour une heure, il se tait et oublie. Et quand on lui dit que le pays se connecter pour suivre les compétitions du football, il est comblé, et danse « béton ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.