Tout Kivu derrière Félix Tshisekedi

Les ressortissants du Nord, Sud-Kivu et du Maniema dont les notables, leaders politiques et élus de ces provinces se sont donnés rendez vous au Kin Plaza Hôtel ce samedi 23 janvier pour exprimer leur soutien à l’Union sacrée et remercier le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi pour le soutien qu’il a placé sur l’un de leurs en la personne du Professeur Modeste Bahati Lukwebo.

Des déclarations de soutien à Félix

Les têtes d’affiche de ce grand ensemble se sont exprimés au cours de cette rencontre assez particulière depuis le démembrement de cette partie du pays. C’est le cas d Justin Bitakwira, Elvis Mutiri, Aimé Boji, Julien Paluku et Omer Amisi Kapasa qui n’ont pas manqué des mots pour encourager leur frère désigné informateur pour l’accomplissement heureux de sa mission.

Le petit fils de sa grand mère n’a pas manquer des mots pour appeler ses frères et sœurs à taire leurs divergences. Il estime que la politique n’est pas l’art des rancuniers. Il faut savoir tourner la page:

« Comme le président Félix Tshisekedi s’est ouvert au Kivu, il nous revient , selon lui, de capitaliser cette opportunité, de maximiser cette chance pour assurer le développement de cet espace« 

Prenant la parole à son tour, le nouveau informateur, Bahati Lukwebo a eu des mots justes et clairs:

« Tous unis, nous allons relever le défi de développement. Nous sommes toujours sous-développés pourtant nous avons tout. Le Kivu regorge aussi une bonne partie dans les 80 millions d’hectares de terre arables du pays mais la misère de la population demeure. c’est le fruit de la mauvaise gouvernance que le président Félix Tshisekedi est déterminé à mettre fin. Quand il a consacré le pays entre les mains de Dieu lors de la prière nationale au Stade des Martyrs, j’ai compris que le pays avait pris un bon départ et il fallait tout de suite s’y mettre. Je me sens interpellé. Je me suis mis au service du peuple congolais. Le cardinal Fridolin Ambongo m’a dit que le peuple attend des résultats de mon travail. C’est une responsabilité. Je sais que la mission est difficile mais suis convaincu qu’avec l’aide de Dieu, de vous, de vos prières, je vais réussir et je réussirai ».

Bahati, premier ministre?

Tous les notables et leaders politiques du Grand Kivu présents ont formulé une demande au Chef d l’Etat de faire du nouveau informateur, le formateur du gouvernement au regard de sa compétence, son expérience et surtout son poids politique en tant que regroupement politique (Afdc-A et 41 élus) sans oublier que le Grand Kivu compte en lui seul 93 députés à l’Assemblée nationale.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.