Théâtre : Jacqueline Shako Diala alias Mama Shako a passé toute sa vie dans l’éducation de la masse

Jacqueline Shako Diala alias Mama Shako

Nous venons d’apprendre la mort, ce mardi matin 16 juin 2021, de la comédienne Maman Shako. Caleb Bienvenu Tukebana qui a annoncé la nouvelle précise que l’actrice est morte à l’hôpital HJ de Limete où elle était internée.

Une grande dame de la comédie congolaise, Maman Shako Jackie, de son vrai nom Jacqueline Shako Diala Anahendo est née le 23 juin 1958 à Lodja dans l’actuelle province de Sankuru de Joseph Antoine Shako et de Ruth Charlotte Wadipoyi.
Après ses études primaires à l »Athénée de la Gare dans la comme de la Gombe, Jacqueline Shako Diala sera admise à l’Athénée de Kalina où elle a obtenu son brevet du cycle d’orientation avant d’approfondir ses connaissances au Centre Professionnel féminin Marie Antoinette Mobutu à Limete où elle sort avec un Certificat en Secrétariat de Direction.

Dans le théâtre à l’âge de 14 ans, Shako affûtera ses premières armes théâtrales en 1972 au sein du groupe Mwangaza de Muyuyu wa Muyuyu de l’Ozrt et tant d’autres.
En 1985, elle sera incorporée dans le Groupe Mangobo de l’Ozrt(l’actuel Rtnc). Un an après, soit en 1986, elle est dans le Groupe Nzoyi de la même boîte et à l’Écurie Maloba de Mutombo Bwitshi, avant d’être parmi les premiers actrices et acteurs recrutés par Matthieu Matondo alias « Sans Souci » et Kimbanseke Molinga René au sein de leur groupe dénommé « Sans Souci d’Afrique », créé en 1991.
Alors que les deux, Sans Souci et Kimbanseke venaient d’être révoqués de l’Ozrt pour avoir prolongé leur séjours en Europe au terme de leur congé d’un mois qu’ils ont bénéficié au niveau de service.
Après la mort de Matthieu Matondo qui était resté seul patron du groupe lors du départ de René Molinga Kimbanseke en Europe, Maman Shako décidera de créer sa propre troupe théâtrale dénommée « Académie des Stars Ebale qu’elle a dirigé jusqu’à son dernier jour sur la terre des hommes.

Figure emblématique et modèle incontestable des grandes et célèbres actrices de notre pays, elle était parmi les dernières survivantes des femmes qui ont fait l’histoire du théâtre congolais. Jackie, comme voulaient l’appeler ses intimes, était vice-présidente de CORFAC et conseillère à l’Association du Théâtre et de Cinéma de la RD Congo.
Le programme des funérailles sera rendu public dans les jours à venir. Paix à son âme.
Gel Boumbe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.