Tanganyika : Des actes Barbare à Lambo Katenga trois femmes décapitée et trois autres dénudées par des miliciens

Le chef Lambo Katenga en appelle à l’implication des autorités et des services de sécurité pour soulager la locale.

Des sources locales accusent les Maï-Maï « Hapa na Pale » qui sont actifs dans cette région, d’avoir décapité cette femme de Lombo Katenga.

 » La famille a fort attendu le retour de le femme de son champ. En arrivant au champ, on l’a retrouvée la tête  » décapitée  » souligne un temoin.

Le chef Lambo Katenga dit ne pas être au courant de ces incidents . Mais , il connait que son entité fait face à une insécurité accrue entretenue par des combattants armés

 » Elles ont été capturées dans leurs champs par des combattants Twa , qui les ont deshabillées. La population de Lambo Katenga ne sait plus où aller  » a martelé un autre habitant.

La société civile locale parle d’un acte humiliant, qui affecte la vie de la population du village. Les habitants ont en effet réduit sensiblement leurs mouvements vers les champs, a indiqué la même source.

 » Des cas pareils , ça se passe souvent même en cours de route ,des enlèvement des motards, c’est pitoyable, ce sont des cas qui perdurent, il n’ y a pas de solutions. Le gouvernement est là, les militaires sont là. Bon ,rien ne se fait! a-t-il déploré.

Rappelons qu’une femme a été décapitée dans son champs le mercredi dernier 09 novembre dans le secteur de Lambo Katenga, à 140 km au nord-est de Kalemie,dans la province du Tanganyika trois autres ont été dénudées par des miliciens.

Aaron Kikadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights