Suspension de l’Abbé Aimé MANDIO : Un Scandale Religieux Secoue l’Église de la RDC

Un vent de suspense et de controverse souffle sur l’Église catholique en République démocratique du Congo, alors que l’Abbé Aimé MANDIO, Prêtre du diocèse de Lisala vivant à Rome en Italie, est suspendu de ses fonctions. Cette décision, prise conformément au décret du 30 mai 2024, interdit à l’Abbé de poser tous les actes du pouvoir d’ordre et du pouvoir de gouvernement, l’obligeant ainsi à rentrer au diocèse dans un bref délai.

Cette annonce fracassante, adressée à Son Eminence le Cardinal, aux membres de la COSUMA, aux membres du clergé, aux membres des Congrégations religieuses, et à l’Eglise Famille de Dieu qui est en RDC, a suscité une onde de choc au sein de la communauté catholique. Les fidèles du diocèse de Lisala sont également appelés à se préparer à accueillir ce rebondissement inattendu.

Dans un climat empreint de mystère et d’intrigue, cette suspension soulève une myriade de questions et de spéculations au sein de l’Église. Les révérends abbés, révérends pères, révérendes sœurs, révérends frères, ainsi que les frères et sœurs dans le Christ sont invités à faire preuve de discernement et de prière face à cette situation délicate.

Alors que l’ombre du doute plane sur les raisons de cette décision radicale, l’Église catholique en RDC est plongée dans un suspense captivant, où la vérité et la justice semblent se dissimuler derrière un voile opaque.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights