Sport:Pelé Lembe, le feu follet d’Himalaya et Daring

Il avait été une des coqueluches du football kinois dans les années 60-70, une des attractions du sport-roi dans l’arène du stade Tata Raphaël. Le public aimait le voir à l’œuvre. Adversaires et partenaires admiraient ses qualités de dribleur et de buteur incontesté. Son nom Ignace Lembe.

Ignace Lembe affuta ses premières armes de footballeur dans un club des jeunes nommé FC Brésil. Il fut vite repéré par les dirigeants de Mikado, l’équipe de la Sabena où il joue quelques années. Mais c’est surtout dans FC Himalaya avec son football ABC, l’équipe cher à Alphonse Kuba que Lembe Pelé était devenu célèbre par la qualité de son jeu et son sens inné  du but. Il avait formé avec Adrien Bobutaka un duo magique qui avait fait rêver les férus du football kinois et les abonnés du stade Tata Raphaël.

Dans Himalaya qui un moment s’appela Arsenal puis plus tard Ruwenzori, il faisait des dégâts dans les défenses adverses. Enervés par le malheur qu’il causait lorsque les trois grandes formations kinoises (V. Club, Dragons et Daring) croisaient le chemin de son équipe, les fans qui l’insultaient par colère lui donnèrent le surnom de Mutu Felo, parce que disait-on, sa tête avait la forme d’un fer à repasser. Ce pseudo lui colla à la peau. Il le porta pendant toute sa carrière. Ce fut pendant ses années de gloire dans Himalaya que l’artiste-musicien Faustin Mayos de l’orchestre Cobantou lui dédia la chanson « Pelé Lembe Gaudet ». Mutu Felo fut à l’époque le seul footballeur qui a bénéficié de cet honneur de son vivant. Bien que jouant dans une équipe moyenne, son aura sur le terrain concurrençait celle des vedettes des grandes équipes.

Suscitant la convoitise, François Bila dit Bilaf alors président du Daring Faucon jeta tout son dévolu sur cet artiste du ballon rond dont il réussit  le transfert. L’on retiendra son but annulé contre Dragons. Les joueurs vert-blanc agacés quittèrent la pelouse du stade Tata Raphaël, alors que Kakoko en pleurs et soutenu par l’entraîneur Freddy Mulongo les suppliait de revenir sur leur décision afin de continuer la partie, en vain.

Ignace Lembe alias Pelé alias Mutu Felo fut un footballeur talentueux qui se faisait remarquer sur le terrain. Dommage que malgré ses qualités, il n’avait jamais eu la chance de porter le maillot de l’équipe nationale.

Lorsqu’il raccrocha, il se convertit entraîneur. Il avait même coaché au début des années 80 une équipe centrafricaine qui avait participé à la Coupe d’Afrique des clubs champions.  

Samuel Malonga/mbokamosika.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*