SPORT : le ME2C-K lance la campagne pour l’organisation de la CAN en RDC

La République Démocratique du Congo renait, cette renaissance se traduit par des nouvelles ambitions et objectifs que se fixe le pays de Félix-Antoine Tshisekedi.

Pour matérialiser cette vision du chef de l’État, le Mouvement des Entrepreneurs et Cadres Congolais de Kinshasa ( ME2C-K) a lancé, ce jeudi 02 novembre 2023, la campagne pour la candidature de la RDC à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations à l’hôtel Kampo, dans la commune de la Gombe devant la presse sportive congolaise, la société civile et d’autres invités.

Prenant la parole lors de cette cérémonie, le Président du Mouvement des Entrepreneurs et Cadres Congolais de Kinshasa, Jean Willy Kalonji a, dans son discours, lancé un appel au Président de la République pour rehausser de sa présence à la cérémonie du lancement officiel de la campagne pour la candidature de la RDC à la CAN qui aura lieu très prochainement au Stade Tata Raphaël.

« Nous nous adressons au Chef de l’État, nous sollicitons son implication personnelle pour offrir à la Nation, l’organisation d’une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. C’est ça notre vœu le plus cher», a déclaré le président de ce mouvement, Willy Kalonji.

Subséquemment, un bref historique de la genèse du projet a été fait.Initié en 2009 par le ME2C-K, ce projet d’organisation de la CAN par la RDC avait recueilli l’avis favorable du gouvernement congolais qui avait octroyé, à l’époque, un mandat de la République au porteur dudit projet pour sa réalisation sous l’égide du premier ministre Adolphe Muzito.

Après une séance de travail avec le financier du projet aux États-Unis avec l’accompagnement du Ministre de Sport Claude Nyamugabo, un frein a été constaté pour le décaissement de fonds de la part du gouvernement de l’époque, rendant ainsi impossible la matérialisation de ce projet pourtant la RDC avait déjà les faveurs de la CAF pour organiser la CAN U-23 en 2015 et la CAN 2019. Sous l’ère Matata Ponyo, le Mouvement des Entrepreneurs et Cadres Congolais de Kinshasa va de nouveau recevoir un mandat de la République avec comme ministre de sport le feu Banza Mukalayi. Hélas, le financement du projet posera un problème alors que, la volonté se fera sentir par la construction de 4 mini stades dans la capitale congolaise dont les stades de Barumbu et de Matété en sont les parfaits exemples.

Le ME2C-K était derrière l’initiative de la construction du stade Kashala Bonzola, à l’heure où la CAN se disputait sous format 16 équipes avec 4 sites, les auteurs du projet avaient retenu la ville de Kinshasa, la ville de Lubumbashi, la ville de Kisangani et celle de Mbuji Mayi comme sites qui devaient abriter cette compétition.

Longtemps resté lettre morte, le Mouvement des Entrepreneurs et Cadres Congolais de Kinshasa, par le truchement de son président, espère qu’avec l’avènement de Félix-Antoine Tshisekedi à la tête du pays, avec le succès récolté lors de l’organisation des neuvièmes jeux de la francophonie, ces deux moments de l’histoire seront le jalon de la renaissance de la RDC pour conduire , pour une première fois dans l’histoire à la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations au Congo-Kinshasa.

Une participation remarquable a été constaté des anciennes gloires des léopards de la RDC notamment Trésor Lualua Lomana et Matoumona Zola Roum.

Le premier n’a pas manqué d’apporter son soutien total à cette initiative et d’inviter les dirigeants congolais de ne ménager aucun effort pour la rendre possible.

1000

« Je ferai juste une petite comparaison avec l’avant-goût qui était les jeux de la francophonie et les résultats que cela a donnés au pays, maintenant imaginons ce grand événement du continent tout entier se tenir ici dans notre pays. Cela cadre avec la vision du Chef de l’État de relever la grandeur de la RDC. Ce genre d’initiative doit avoir l’appui et l’accompagnement des autorités, tel est aussi le sens de notre combat de voir la jeunesse de notre pays avoir les opportunités que, nous aussi dans le passé avons reçu », a-t-il conclu.

Le ME2C-K formule un seul vœu, voire les autorités du pays, principalement le Chef de l’État  prendre à bras-le-corps ce projet pour le rendre possible et, de surcroît, donner l’opportunité au Mouvement des Entrepreneurs, initiateur dudit projet coordonner sur le plan national l’organisation de la CAN en RDC en collaboration avec l’instance Faîtière du football congolais la FECOFA.

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights