Sport-Football: l’ombre du PUMA au portillon des Léopards

Sport-Football: l’ombre du PUMA au portillon des Léopards

1 0
Read Time:4 Minute, 15 Second

Les derniers rounds qualificatifs pour le mondial Fifa 2022 que le Qatar va abriter en décembre prochain arrive au grand pas. Les Léopards de la RDC sont très concernés au plus haut point pour jouer ces matchs dont ils vont croiser les Lions de l’Atlas du Maroc le 26 mars prochain à Kinshasa sauf imprévu et le retour le 29 mars au Maroc. Ça passe ou ça casse pour la RDC qui tient à retrouver le gotha du football mondial 48 ans après avoir atteint ce niveau le premier en Afrique noire en 1974. Mais seulement, il y a un problème qui se pose, les Léopards arboreront quelle marque pour cette 7e confrontation officielle toutes compétitions confondues entre les deux sélections? D’emblée les observateurs lambda répondront que c’est l’irlandais O’Neal équipementier depuis 2015 qui est l’habilleur attitré des Léopards toutes sélections confondues mais voilà que la marque crée par l’allemand Rudolf Dassler (frère ainé d’Adolf Dassler fondateur d’Adidas), est entrée dans la danse pour s’occuper de l’armure des fauves de la RDC. Selon les infos publiées par le site web léopardsfoot.com, le 16 février dernier la marque sportive allemande serait prête à convoler en juste noce avec les Léopards comme en 1985, lors des derniers matchs des éliminatoires de la Can 1986 et comme par hasard, c’était face aux Lions de l’Atlas de Timoumi, Badou Zaki, Merry Krimau … Le contact entre la marque du félin bondissant et les Léopards de la RDC semblerait être conduit par le ministère des sports selon certaines sources. Et, un haut cadre de l’effectif actuel semblerait mordre sur l’hameçon et encouragerait ce contact avec l’équipementier de l’Olympique de Marseille, stade Rennais, Manchester City, Borussia Dortmund, la Nati de la Suisse et la Squadra d’Azzura d’Italie champion d’Europe sans compter plusieurs sélections africaines dont le dernier champion en titre de la Can les Lions de la Teranga du Sénégal. La RDC avec sa sélection suivie par une population de plus de 100 millions d’âmes constituerait un marché gigantesque pour la société multinationale dirigée par Björn Gulden qui aurait déjà selon les indiscrétions conçu les tenues pour les prochaines sorties des Léopards, on attend que la finalisation du deal pour la présenter officiellement. Interrogé par plusieurs médias locaux à ce sujet la Fédération Congolaise de football association semble botter en touche cette info par l’entremise de son chargé des médias prétextant que le contrat avec la marque irlandaise cours encore, et qu’il n’est permis de parler d’autres marques à part O’Neal. Pour la Fecofa , ceci n’est pas d’ailleurs du ressort du ministre de prendre contact avec un équipementier pour le football congolais, si cela pouvait se faire , il n’a qu’à prendre pour l’ensemble du sport congolais. Seul le comité exécutif de la fédération a ce prérogatif d’engager la fédération pour un partenariat technique. Du côté du ministère du sport on s’en balance outre mesure, l’actuel comité exécutif de la fédé es est fin mandat. Sous tutelle de la Fifa et de la Caf pour mégestion avérée des subsides envoyées par ces deux organismes pour le développement du sport en RDC et fonctionnant sur des textes surannés , tailles sur mesures, impropres aux donnes actuelles du football mondial et non conformes aux statuts types des associations nationales édictés par la commission juridique de la Fifa , il expédie les affaires courantes et ne peut prendre des initiatives comme la signature d’un contrat quelconque. Il y a un régime d’exception dans le football qui permettrait au ministre de prendre une telle initiative puis que la nature a horreur du vide selon les observateurs avertis. Et d’ailleurs, ce fameux contrat avec la marque irlandaise personne ne connait le tenant et les aboutissants à part les bonzes de la fédération ni le ministère du sport, ni la primature personne alors personne n’a vu ces accords. Si cela existe ça doit être écrit sur de l’encre noir sur un papier noir. Or la Fecofa fonctionne sur les bases légales lui léguées par l’Etat, c’est-à-dire le ministère des sports et loisirs qui par pouvoir de délégation octroyé permet à la Fédé de représenter le football congolais dans le concert des nations en cette matière tout comme les différentes représentations nationales dans les domaines concernés. Tous contacts engageant cette dernière doit être connu par l’Etat qui est le vrai patron de l’équipe nationale. De telles actes sont répréhensibles et pourraient le cas échéant conduire leurs hauteurs devant la justice. En attendant le vouloir ou pas le ministère de sport et de plein droit de prendre les engagements avec quiconque pour l’avancement du football congolais. En attendant que la Fecofa ait dans sa tête des personnes élues selon les textes et les normes édictées par la Fifa et la Caf, ayant des profils requis, après avoir défendu un projet de développement valable du football congolais.

Franklin Mahuku, Journaliste sportif

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité société Societe kinshasa Sports