Site icon Sphynxrdc

Sommet sur le SIDA : la RDC appelée à soutenir la déclaration politique

Le président de la République, président de l’Union africaine sera présent à ces assises qui vont se dérouler par visioconférence. Félix Tshisekedi prendra la parole pour porter haut la voix de la RDC et de l’Afrique sur ce fléau contre lequel le monde lutte depuis près de 40 ans.

Cette rencontre qui réunira les autorités de différents pays, des acteurs de lutte contre le VIH, les personnes vivant avec cette maladie et les personnes affectées, va déboucher sur un nouvel engagement politique fort des États membres pour redynamiser les efforts de lutte contre cette pandémie dans le monde afin d’atteindre son éradication d’ici 2030.

La grande conférence de l’ONU sur le Sida va s’appuyer sur la stratégie mondiale existante pour apporter un plus dans la riposte au VIH. La directrice exécutive de l’Agence de l’ONU dans la lutte contre le VIH/Sida, (ONUSIDA), a rendu public vendredi 04 juin un message dans lequel elle demande à la RDC de soutenir la déclaration politique mondiale pour l’éradication du VIH qui sortira de ce forum et mettra en place la ligne de conduite à suivre d’ici à 2030 pour éliminer totalement cette maladie.

Le pays enregistre un retard dans l’atteinte de l’objectif 2030 de l’éradication de ce fléau. Retard qui est aussi en partie dû, selon la haut fonctionnaire de l’ONU, à la crise sanitaire du Covid-19 qui mine le monde et met à nu les faiblesses des systèmes sanitaires. Mais, il faut reconnaître aussi que la nouvelle pandémie a révélé en même temps que ce sont les progrès réalisés dans la lutte contre le VIH qui ont permis au monde de faire face à la pandémie du nouveau coronavirus 2019.

Dans son message publié à quelques heures de l’événement, Winnie Byanyima salue les efforts fournis jusqu’à ce jour par le pays de Tshisekedi dans le cadre de la lutte contre le virus du Sida. Mais en même temps, elle appelle la RDC à ne pas perdre de vue que le VIH est encore présent.

« La RDC a déjà fait des grands progrès dans la réponse au VIH. Nous savons comment diagnostiquer et traiter le VIH. Nous savons comment prévenir les nouvelles infections. Nous savons comment sauver des vies. Le soutien de la RDC à une déclaration politique forte des Nations unies est vital, si le monde veut arriver au point final après ce qui, d’ici 2030, sera près de 50 ans de pandémie de VIH. Il est maintenant temps de changer le cours de la réponse au VIH. Il est temps de mettre le monde sur la voie de la fin du SIDA », a déclaré Winnie Byanyima, directrice exécutive de l’ONUSIDA.

Environ 40 ans de lutte contre cette maladie, des progrès significatifs ont été obtenus. Si en 2004, le monde a enregistré un million 700 mille cas de décès dû au VIH/Sida , ces chiffres très alarmants ont baissé jusqu’à atteindre en 2019 , seulement 700 mille décès du Sida.

Le nombre de nouvelles infections est passé de deux millions 800 mille en 1998, à un million 700 mille en 2019. Par ailleurs, selon les derniers chiffres, 26 millions de personnes avaient accès au traitement antirétroviral dans le monde en 2020. A en croire l’ONUSIDA, il y a encore des efforts à faire pour atteindre l’éradication.

Par Lydie Matadi/Ouragan Fm

Quitter la version mobile