Sécurité alimentaire : Partenariat pour la transformation numérique de l’agriculture

Partenariat pour la transformation numérique de l'agriculture afr
Cette nouvelle phase favorisera l’innovation et la technologie numériques en tant que catalyseur pour connecter les écosystèmes agricoles et en intégrant durablement les parties prenantes au service des chaînes de valeur stratégiques.Crédit photo: Philipp Schulze/dpa

L’Afrique subsaharienne est idéalement placée pour doubler, voire tripler, sa productivité agricole, par les nouvelles technologies numériques.

Microsoft et l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) ont scellé un partenariat pour booster la transformation numérique de l’agriculture en Afrique, et ce, afin d’améliorer la sécurité alimentaire sur le continent. Ce partenariat, qui a fait l’objet d’un protocole d’accord signé en marge du Forum économique mondial de Davos 2022, fait suite à la collaboration initiale entre les deux organisations, à partir de 2019, ont indiqué Microsoft et AGRA.

Cette nouvelle phase favorisera l’innovation et la technologie numériques en tant que catalyseur pour connecter les écosystèmes agricoles et en intégrant durablement les parties prenantes au service des chaînes de valeur stratégiques, a-t-on ajouté. Les deux partenaires envisagent d’autonomiser les jeunes en tirant parti des programmes de compétences et outils de Microsoft pour faire évoluer les programmes AGRA sur l’agro-industrie, l’entrepreneuriat et l’employabilité.

Ce partenariat porte aussi sur le lancement de la troisième phase de l’AgriBot, créé par Microsoft et AGRA, pour assurer les services de vulgarisation et de conseil localisés pour les petits exploitants agricoles, a-t-on relevé. « (…) Notre partenariat avec Microsoft soutiendra directement les gouvernements, les PME et les agriculteurs, en apportant les outils numériques nécessaires pour construire des systèmes alimentaires résilients », a déclaré la présidente de l’AGRA, Agnes Kalibata.

Une transformation numérique du secteur de l’alimentation et de l’agriculture en Afrique est indispensable pour la croissance du continent, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union internationale des télécommunications (UIT). L’Afrique subsaharienne est idéalement placée pour doubler, voire tripler, sa productivité agricole, par les nouvelles technologies numériques telles que le commerce électronique, les capteurs et les drones, d’après les mêmes sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.