Salaires des députés : Vital Kamerhe dément les rumeurs et précise, « 14 millions FC, tous avantages confondus, et pas un dollar de plus»

Le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, a mis fin au débat sur les prétendues rémunérations exorbitantes des députés nationaux, affirmant que leur salaire s’élève à «14 millions FC par mois, tous avantages confondus». Ce démenti a été lancé lors de la clôture de la session ordinaire de mars ce samedi 15 juin, au Palais du Peuple.

« Je ne saurais terminer mon discours sans apporter une clarification et un témoignage», a déclaré Kamerhe.

« Les députés qui ont travaillé, puisque nous avons le devoir de transparence, leur salaire peut être vérifié par tout le monde. Je mets quiconque au défi de prouver que le député gagne 21.000 USD. Cette chanson doit disparaître.» précise-t-il.

Ces affirmations s’inscrivent en réponse aux accusations de certaines organisations, notamment le CREFDL, qui ont accusé l’État de décaisser 14 millions USD pour « motiver» les députés avant le vote de confiance du gouvernement Suminwa .

Kamerhe a démenti ces allégations et a menacé de poursuivre en justice les organisations qui diffusent des informations non vérifiées.

« Je voudrais qu’à partir d’aujourd’hui, toutes ces ONG qui créent les chiffres (…) de venir ici à l’Assemblée nationale. Les portes sont ouvertes, qu’ils nous apportent leurs preuves et qu’ils consultent nos livres au niveau de la comptabilité. Je n’accepterai pas qu’on puisse ternir l’image d’une aussi grande institution de la République.»

Kamerhe a salué la décision de ses collègues députés d’accepter une réduction de leurs émoluments, mettant l’accent sur leur engagement envers le développement du pays.

« Je voudrais vous remercier, vous, honorables députés, d’avoir accepté que votre salaire, qui était rejeté par la population, soit divisé par deux, et là, c’est un geste de patriotisme. Vous devez vous applaudir.».

Cette déclaration de Kamerhe devrait contribuer à calmer les tensions autour du débat sur les salaires des députés, et à restaurer la confiance du public envers l’Assemblée Nationale.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights