Rubaya libérée : l’armée congolaise inflige un revers cinglant au M23

Une lueur d’espoir perce à travers l’épaisse fumée des combats qui embrasent l’Est de la République Démocratique du Congo.

Après des semaines de combats acharnés, l’armée congolaise, appuyée par les miliciens Wazalendo, a repris le contrôle de la cité stratégique de Rubaya, véritable joyau minier du territoire de Masisi.

C’est une victoire symbolique et stratégique pour les forces loyalistes. Car Rubaya, riche en coltan, était devenu un bastion important pour les rebelles du M23, leur permettant de financer leurs opérations et de semer la terreur dans la région. Mais aujourd’hui, la donne a changé.

Poussés par une détermination sans faille, les soldats congolais ont lancé une offensive d’envergure, débouchant sur des combats d’une rare violence. Le M23, appuyé par les forces rwandaises du RDF, a opposé une résistance farouche, mais a fini par céder face à la puissance de feu et à la détermination des FARDC.

« L’armée rwandaise est en débandade», a déclaré le Lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, porte-parole de l’armée au Nord-Kivu. Un message fort, destiné à galvaniser les troupes et à montrer à la population que la reconquête est en marche.

Au-delà de Rubaya, c’est tout le territoire de Masisi qui est en train de basculer. Les FARDC ont repris le contrôle de plusieurs localités clés, repoussant toujours plus loin la menace rebelle.

L’objectif final est clair, libérer l’intégralité du territoire national de l’emprise des groupes armés.

Cette victoire, quoique partielle, redonne espoir à une population meurtrie par des années de conflit. Elle montre que la détermination et le courage peuvent venir à bout de la barbarie. Reste à espérer que cette dynamique positive se poursuivra, afin que la paix puisse enfin s’installer durablement dans l’est du Congo.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights