Revue du Vendredi 31 mai 2024 

Ouvrons ce tour de l’actualité par la composition du nouveau gouvernement de la RDC qui fait tâche aux seins de beaucoup d’État major des partis membres de l’Union sacrée.

Si l’AFDC-A de Bahati Lukwebo n’a obtenu que deux places, le parti 4AC n’a eu aucun représentant au gouvernement Suminwa, le Mouvement pour la libération du Congo lui dénonce à haute voix cette tentative d’étouffement de son poids politique au sein de la majorité au pouvoir.

Le parti de Jean-Pierre Bemba, dénonce, via les ondes de la Radio France Internationale, la manipulation délibérée au sein de la majorité présidentielle pour limiter son influence et se dit déçu de n’avoir pas été récompensé des attaques de Jean-Pierre Bemba contre Moïse Katumbi, pendant la campagne électorale de Félix Tshisekedi.

NETIC-NEWS révèle qu’une pétition est en gestation contre l’investiture du Gouvernement Suminwa. Après avoir exprimé leur regret de constater que leur province n’a obtenu aucun ministère dans le nouveau gouvernement, le caucus de députés nationaux du Maniema projette une pétition contre l’investiture de l’équipe de la Première Ministre Judith Suminwa Tuluka.

Pour Congo Nouveau, le gouvernement dirigé par Judith Suminwa se trouve dans le collimateur de certains partis, regroupements, voire certaines personnalités.

AFRICANEWS va plus loin, ce site d’information dévoile la provenance de tous les 54 membres du gouvernement. Dans le lot, l’UDPS se taille la part du lion avec 12 membres. Ce total atteint 21 lorsqu’on y ajoute les 9 ministres issus des regroupements politiques mosaïques et alliés. Derrière l’UDPS et ses mosaïques, arrive la Dynamique Agissons et bâtissons -AB- avec 6 membres au gouvernement. Vital Kamerhe et son UNC-A sont également plutôt bien servis avec 3 portefeuilles…

D’autres tabloïds, notamment E-JOURNAL font savoir que ce nouveau gouvernement n’est qu’un simple remaniement technique, vu que, dans le fond, rien n’a changé. On prend les mêmes, en y ajoutant quelques copains. Mais l’une des satisfactions du journal, pour cette nouvelle équipe est qu’elle a permis de se débarrasser de tous ceux qui ont versé dans les détournements des deniers publics et autres malversations financières.

Les échos de Mont Fleury font part de ses inquiétudes pour une bonne gestion des conflits de compétences entre les membres de son équipe. Judith Suminwa Tuluka, la Première Ministre, écrit LA PROSPÉRITÉ aura du pain sur la planche pour gérer les conflits internes d’intérêts entre ses membres. Pour cause, la cartographie du gouvernement dressée certainement par un (faux) génie, ne va pas l’aider à bien répartir les tâches.

Terminons en football, après la guerre vient la paix au Cameroun. Hier jeudi, le président de la fédération camerounaise Samuel Eto’o et l’entraîneur des Lions indomptables Marc Brys ont fumé le callumet de paix. Pour l’intérêt du football du pays cher à Roger Milla, rapporte Actuquo.com.

Glad NGANGA 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights