Revue du vendredi 21 juin

Le tour de l’actualité ce matin commence avec l’épineuse question sur l’avenir de l’opposition en RDC. Pour le journal L’AVENIR, l’absence du contre-pouvoir face à l’Union sacrée fragilise la démocratie. L’opposition Congolaise doit sortir de sa zone de confort digne de « zéro position » et faire de l’opposition dans la légalité.
Dans cette même logique, LA PROSPÉRITÉ estime que l’opposition ne tire toujours pas de leçons après sa débâcle des élections générales du 20 décembre 2023. L’égoïsme et les appétits inassouvis des uns et des autres n’ont pas permis aux leaders de l’opposition de se mettre d’accord autour d’une candidature unique.
CONGO NOUVEAU fait écho du leadership de l’opposition, Martin Fayulu écarté, Moïse Katumbi proche dans une ligne droite pour devenir chef de file de l’opposition. Ce tabloïd révèle que malgré le refus de Fayulu et Delly Sesanga, Katumbi et Matata donnent leur quitus pour la désignation du porte-parole de l’opposition.
Parlons Est du pays, l’Union européenne mobilise une aide chiffrée à 99 millions d’euros. Par ricochet, l’UE exhorte Kinshasa à dialoguer avec Kigali. Selon Janez Lenarcic, commissaire à la gestion des crises, cité par AFRICANEWS, il appelle le gouvernement de Kinshasa et de Kigali à s’attaquer aux causes profondes du conflit contre le M23.
RADIOOKAPI.NET rapporte que le Conseil de sécurité de l’ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF. Dans cette déclaration parvenue hier jeudi à ce média, il condamne également la récente série d’attaques menées par les Forces démocratiques alliées, (ADF) ainsi que l’attaque contre le camp de personnes déplacées internes de Mugunga le 3 mai dernier.
ACTU30.CD souligne que le gouvernement Suminwa et la délégation onusienne s’activent pour achever les étapes du désengagement de la MONUSCO. La Première ministre Judith Suminwa Tuluka a présidé hier jeudi une séance de travail sur le processus de désengagement de la MONUSCO.
Parlons justice, FORUM DES AS note que sur instruction du Ministre Constant Mutamba, Firmin Mvonde enjoint les PG des cours d’appel d’engager des poursuites contre les auteurs des pratiques homosexuelles. Une semaine après la double correspondance du ministre d’État en charge de la Justice, le Procureur Général près la Cour de cassation vient d’instruire aux Procureurs Généraux Près les Cours d’appel d’engager des poursuites contre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et homosexuel et les auteurs des nuisances sonores.
Les échos de Mont-Fleury rapportent que, la double correspondance du Ministre d’Etat en charge de la Justice Constant Mutamba signée par une série d’arrêté du 15 juin dernier adressée au Procureur Général portant injonction d’engager des poursuites contre les auteurs des pratiques déviantes à caractère sexuel et homosexuel, ainsi que les auteurs des nuisances sonores a été exécuté en moins d’une semaine.
Depuis cette décision du ministre de la Justice, certains observateurs craignent que le pays ne soit sanctionné par les Occidentaux, commente signal OURAGAN, qui cite Jean-Claude Katende. D’après ce dernier, l’homosexualité n’est pas réprimée en RDC, donc le membre de l’exécutif devrait commencer par initier un projet de loi quant à ce. Je me demande sur base de quelle disposition légale.
Bouclons cette revue de presse par le Sport avec l’Agence Congolaise de Presse, qui fait savoir que, Kinshasa s’apprête à accueillir l’assemblée générale de la CAF. Pour mieux préparer ces assises, une réunion virtuelle du comité exécutif de la Confédération Africaine de football ce vendredi pour tabler sur la 46ᵉ assemblée générale de cette instance fixée en septembre, à Kinshasa.
Glad NGANGA 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights