Revue du vendredi 12 août

Le Nouveau procureur général près la cour de cassation prend officiellement ses fonctions. C’était, rapporte « ACTU30.CD », au terme d’une cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur, Victor Mumba Mukomo, organisée au parquet près la cour de cassation. 

Selon « FORUM DES AS », le nouveau procureur Firmin Mvonde hérite de son prédécesseur plusieurs dossiers bouillants dont des affaires de détournements des deniers publics.  

Affaire François Beya. La Haute cour militaire a refusé hier jeudi la liberté provisoire à Lyly Tambwe, David Cipaka et Pierre Kalenga. Selon « YABISONEWS.NET », la haute cour militaire a estimé que ces trois prévenus n’ont pas fournis des preuves attestant qu’ils sont effectivement malades. 

Par ailleurs, signale « FORUM DES AS », la Haute cour militaire va examiner ce vendredi le rapport des médecins de François Beya. L’état de santé de l’ancien conseiller spécial de Félix Tshisekedi nécessite une évacuation à l’étranger, soutiennent ses avocats. 

« OKAPINEWS.NET » annonce l’arrestation du général Baseleba Bin Mateta pour tentative d’infiltration d’armes dans une prison. Les armes, souligne ce média en ligne, étaient destinées à l’un des condamnés pour les meurtres de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. 

De son côté, l’armée annonce l’arrestation d’un ADF impliqué dans l’attaque de la prison de Butembo. D’après le capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole des opérations Sukola 1 Grand Nord, contacté hier jeudi par « ACTU30.CD », il s’agit de Kakule Nzole alias « Kizito », unique terroriste ADF qui était dans la prison de Kakwangura. 

Nous poursuivons cette revue de presse avec cette question du journal « CONGO NOUVEAU » : Qui rendra justice pour un Congolais licencié à cause d’un Suédois ? La plainte déposée par Driginal Diyulu Lufita moisit dans les tiroirs du Procureur général de la république près le tribunal de Grande instance. Le plaignant explique le tabloïd, demandait des poursuites pénales contre le sujet Suédois habitant l’immeuble Rose pour imputation calomnieuse. 

Le Président de l’ECIDé, Martin Fayulu condamne les arrestations de Jean-Marc Kabund et Jimmy Kitenge. Via son compte Twitter consulté par « 7SUR7.CD », Martin Fayulu exige leur libération. Pour Martin Fayulu, ces actes sont des preuves de la dérive dictatoriale du régime Tshisekedi. 

Tournée du secrétaire d’état Américain au Rwanda, on en parle. Selon « RFI », Antony Blinken a mis en garde contre le risque d’instabilité régionale. Devant les journalistes explique la radio mondiale, Antony Blinken n’a pas condamné ouvertement le Rwanda, mais a simplement indiqué que les informations crédibles faisant état du soutien de Kigali au M23 et de la présence de troupes Rwandaises en RDC ont été discutées avec Paul Kagamé. 

Processus électoral. Le Président de la CENI annonce la révision bientôt du fichier électoral. Selon « ACP », Denis Kadima l’a dit hier jeudi lors d’une matinée d’information électorale. 

En perspective des élections de 2023, une équipe de la  CENCO à la cour constitutionnelle. Il s’agit selon « FORUM DES AS », des membres de la commission Justice et Paix qui se sont entretenus avec le Président de la Cour constitutionnelle hier jeudi.  

Et à environ seize mois de la présidentielle, l’actuel chef de l’état, Félix Tshisekedi est toujours devant dans les intentions de vote. Ces résultats, précise « AFRICANEWS », ressortent d’un sondage réalisé par le Groupe d’étude sur le Congo et Ebuteli, son partenaire en RDC, avec le Bureau d’études, de recherche et de consulting international, BERCI, publié mercredi dernier. 

Remaniement du gouvernement, les cas Sama et Katumbi sur la table titre à la Une « CONGO NOUVEAU ». A en croire des sources proches du pouvoir, le cas Sama a été réglé et le premier ministre devrait garder son poste. De ce qui concerne le cas Katumbi, le journal révèle que deux camps seraient dégagés. Le premier est constitué de ceux qui estiment que les ministres désignés par Ensemble pour la république devraient garder leurs postes, car Moise Katumbi sera comptable du bilan de Félix Tshisekedi. Le second comprend ceux qui croient que la position de Katumbi est floue. Et, par conséquent, ses ministres devraient céder leurs places. Félix Tshisekedi est appelé à trancher.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.