Revue du mercredi 30 novembre.

Radio okapi.net revient sur les travaux proprement dits du troisième round du processus de Nairobi pour le retour de la paix dans l’Est de la RDC qui débutent ce mercredi 30 novembre à Nairobi (Kenya).

Cela après l’arrivée de toutes les délégations dans la capitale Kenyane.

Les travaux de seront dirigés par l’ancien président Kenyan Uhuru Kenyatta, facilitateur de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est (EAC) pour le processus de paix dans l’Est de la RDC.

Toutes les délégations des groupes armés, de la société civile, des associations des femmes et des communautés du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Ituri et du Tanganyika sont présentes au troisième round de ces pourparlers.
7sur7.cd précise qu’au cours de cette rencontre, comme précise la dépêche, le mandataire spécial du chef de l’État, Serge Tshibangu a rappelé à l’intention de tous les délégués les termes de référence de ce nouveau round dont les objectifs spécifiques ainsi que les attentes sont contenus dans le discours d’orientation du président Félix Tshisekedi prononcé en visioconférence lundi dernier.

Forum des As de son côté note également que les objectifs spécifiques ainsi que les attentes sont contenus dans le discours d’orientation du président de la république prononcé en visioconférence ce lundi. Ce message constitue, à n’en point douter, le document de référence qui balise les échanges entre participants.
Il est clair, a-t-il rappelé, que la mise en branle du Programme P-DDRCS est une étape irréversible pour tous les groupes armés engagés dans ce processus depuis Nairobi I.
Le Mandataire Spécial a aussi rappelé les limites du tolérable pour ceux qui seraient tentés par des revendications d’ordre politique.

Sur la même situation ACP rajoute également que le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le lieutenant général Constant Ndima Kongba, a présidé lundi la réunion des experts de la Défense, dans le cadre de la coordination des opérations de la Force régionale de la Communauté des pays de l’Afrique de l’Est (EAC). « Votre présence ici témoigne la volonté de mettre en œuvre les résolutions du mini-sommet des Chefs d’Etat tenu à Luanda, et des pourparlers de Nairobi devant aboutir au recouvrement de l’intégrité du territoire de notre pays », a signifié le lieutenant général Constant Ndima dans son mot d’ouverture. L’autorité provinciale a salué l’engagement des Etats de la sous-région dans la recherche de la paix, de même que la mission confiée à la Force régionale d’anéantir tous les groupes armés qui sévissent dans la partie Est de la RDC.

Le journal LA TRANSPARENCE revient encore sur cette affaire des Fonds Monétaire International (FMI) qui insistait déjà en juillet
2022 sur la publication du protocole d’accord signé entre Dan
Gertler et le gouvernement congolais. Ce texte a permis, selon
les autorités congolaises, à l’Etat
de récupérer des actifs miniers et
pétroliers, estimés à 2 milliards
de dollars en échange notamment d’abandon des poursuites.
Le FMI avait apprécié le fait que
le gouvernement organise une table ronde de deux jours sur cette
question au profit de la société civile, mais il estimait que cela n’est
pas suffisant.
De son côté, le gouvernement justifiait la non-publication du contenu de cet accord par les clauses
de confidentialité qui l’entourent.
Ce qui est contraire aux prescrits
du code minier qui imposent la
publication de tous les contacts
miniers, leurs annexes et avenants dans le Journal officiel et
sur le site web du ministère des
mines endéans soixante jours de
la date de leur signature.
Les choses ont bougé. « Le contrat est en phase de finalisation.
Il y a eu un premier accord qui a
fait l’objet de discussions complémentaires », a dit à la presse
Nicolas Kazadi, ministre congolais
des finances.

Le potentiel nous détend un peu avec la qualification du Sénégal en huitièmes des finales.
Ce journal note que c’est toute l’Afrique qui est en liesse après la qualification des Lions de la Teranga du Sénégal, en huitièmes de finale de la Coupe du monde. L’équipe d’Aliou Cissé a battu l’Équateur (2-1) en match de la 3ème journée du groupe A. Le Sénégal est donc le premier pays africain à valider son ticket pour le prochain tour. Tombeur du Qatar (2-0), les Pays-Bas terminent leader du groupe avec 7 points.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *