Revue du mercredi 22 mai

Revue du mercredi 22 Mai.

 

Après l’épisode de la tentative du renversement des institutions politiques, avec les attaques contre la résidence de Vital Kamerhe et le Palais de la nation, commune de la Gombe, les journaux kinois parus ce mercredi se tournent vers la commune de Lingwala, précisément au Palais du peuple, siège du Parlement, où se tient, sauf imprévu, ce mercredi, l’élection des membres du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

 

A ce sujet, le journal Infos 27 rapporte qu’une séance plénière d’importance capitale, visant à l’élection et à l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale est convoquée pour ce mercredi 22 mai 2024, au Palais du Peuple. Cette convocation, annoncée par le bureau provisoire de la Chambre basse du Parlement dans un communiqué officiel, note ce quotidien, marque une étape cruciale dans le processus législatif et institutionnel du pays. Le Palais du Peuple, symbole de la démocratie congolaise, fait savoir ce tabloid, sera le théâtre de cette réunion déterminante. Pour Infos 27, cette élection, attendue avec impatience, intervient dans un contexte politique particulièrement chargé, alors que le pays se prépare à consolider les institutions et à assurer la continuité des travaux législatifs.

Forum des As signale que le bureau provisoire de l’Assemblée nationale a rendu publique ce mardi la liste des candidats retenus pour l’élection du bureau définitif qui aura lieu ce mercredi à Kinshasa. Selon ce portail, cette publication fait suite au dépôt du rapport de la commission chargée d’examiner les candidatures. Pour le poste stratégique de président, indique ce quotidien, un seul nom a été présenté, celui de Vital Kamerhe, considere comme la figure incontournable de l’Union Sacrée de la Nation qui soutient le président Tshisekedi. Au poste de premier vice-président, note Forum des As, c’est Isaac Jean-Claude Tshilumbayi qui est retenu par le bureau provisoire après négociations. Ce journal fait savoir Christophe Mboso s’accroche au poste du 2e vice-président de la Chambre basse du Parlement malgré la pression de certains députés. Concernant les fonctions de rapporteur et rapporteur adjoint, ecrit ce journal, Jacques Djoli et Dominique Munongo ainsi que Constant Mutamba vont competir. Pour le poste de questeur, le nom retenu est celui de Chimène Polipoli Lunda. Enfin, Grâce Neema Paininye se présentera comme questeur adjointe, ajoute Forum des AS.

La Référence Plus cite, dans ses colonnes, le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social et membre du Présidium de l’Union sacrée, Augustin Kabuya, qui confirme la tenue de cette élection pour ce mercredi. D’après l’élu de Mont-Amba, écrit ce quotidien, les discussions avec les chefs des regroupements politiques organisées le week-end dernier, ont permis de lever toutes les équivoques au sujet de ce vote. La Reference plus constate que peu à peu, l’on tend vers un atterrissage en douceur, après un long moment d’attente suite aux discussions.

La Prospérité pense que la séance de ce mercredi telle qu’elle a été convoquée par Percy Nzuzi Umba, la Première Secrétaire, la Nouvelle Majorité parlementaire constituée essentiellement Députés Nationaux de l’Union Sacrée dont l’appel à l’éveil des consciences a été lancé le week-end dernier lors d’une séance directe à la Cité de l’Union Africaine, par Félix Tshisekedi, n’auront qu’à entériner le ticket, tout en départageant Constant Mutamba et Dominique Munongo au poste de rapporteur-adjoint qui, en principe, a été réservé à l’Opposition.

Pour AfricaNews, l’attente aura été longue pour de l’Union sacrée la mise en place du bureau définitif de l’Assemblée nationale. Cet hebdomadaire note que cette situation entretenue par le présidium de l’Union sacrée de la nation dont la première mouture a été contestée car ayant conduit au dédoublement de candidatures à certains postes. Après la rencontre de lundi dernier avec les sociétaires de l’Union sacrée ayant abouti à l’identification de 450 élus membres de la majorité parlementaire, poursuit ce portail, le choix des animateurs du bureau de l’Assemblée nationale a été fait selon le poids politique et la personnalité politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights