Revue du mardi 25 juin

Ce mardi, des médias kinois consacrent des pages entières à ceux qui nous fournissent du poisson : les pêcheurs.

Le Président Félix Tshisekedi a, dans le cadre de la célébration de la 57ème journée nationale du poisson, visité le débarcadère de Kinkole, dans la commune de la N’sele dont les travaux sont à l’arrêt depuis quelques mois après la montée du Fleuve, rapporte Forum des As.

Cette visite, a fait savoir le ministre de Pêche et élevage Jean-Pierre Tshimanga, était, selon le journal, dans le but de s’enquérir de l’avancée des travaux.

Cette infrastructure, détaille l’Agence congolaise de presse, est constituée de plusieurs compartiments dont des dépôts, la chambre frigorifique, les pavillons pour le marché de référence du commerce des poissons de Kinshasa.

Le Chef de l’État a constaté le niveau d’exécution des travaux de modernisation de ce site ayant déjà atteint 90 %, avec comme étape restante, l’asphaltage de la voie d’accès à ce port, selon le rapport de la société de construction, Best Building Company, ajoute l’agence.

Le Président Tshisekedi a instruit le ministre de Pêche et Elevage, Jean-Pierre Tshimanga, d’assurer un suivi permanent des travaux pour la livraison de l’ouvrage dans un délai convenable, rapporte, pour sa part La Prospérité. De même, le Président Tshisekedi lui a recommandé de prendre toutes les dispositions pour fournir, dès la semaine prochaine, une quantité suffisante d’intrants aux pêcheurs vivant à Kinshasa et ceux de Kisangani, au niveau de la Tshopo, a ajouté le journal.

Pendant ce temps, en Ituri, écrit Le Potentiel, une baisse sensible de la quantité liée à la production des poissons est observée sur le lac Albert, situé dans le secteur de Bahema sud, dans le territoire d’Irumu.

Le quotidien explique cette baisse par la pêche illicite et l’insécurité.

À ce jour, le lac Albert a perdu ses nombreuses espèces, c’est ainsi que la production y afférente est revue à la baisse. Pour sa part, la population a du mal à consommer cet aliment dans cette contrée de la République Démocratique du Congo, conclut le tabloïd.

Examen d’Etat sans incidents

Dans un autre registre, les médias kinois reviennent sur le lancement de l’examen d’Etat en République démocratique du Congo.

La Première ministre Judith Suminwa qui a lancé les épreuves de l’examen d’Etat lundi à Kinshasa a insisté, selon l’Agence congolaise de presse, sur la nécessité de mettre tout en œuvre pour que tous les finalistes du cycle long participent à la session ordinaire de l’Examen d’Etat.

Pour sa part, ajoute l’agence, la ministre de l’Education nationale, Raissa Malu, a remercié le gouvernement pour la prise en charge des frais de participation des finalistes de la province du Nord-Kivu.

La Première ministre a rassuré que le Gouvernement a mis tout en œuvre pour que tous les finalistes du pays, y compris ceux des zones en conflit ou victimes des catastrophes naturelles, puissent participer à ces épreuves dans de meilleures conditions, note Forum des As.

La Première dame de la République, Denise Nyakeru, a pour sa part effectué une visite au Centre d’Examen du Groupe scolaire du Mont-Amba, situé dans le quartier Livulu de la commune de Lemba, renseigne Le Potentiel.

Lors de sa visite, Madame Nyakeru a exprimé son objectif d’encourager les élèves à aborder leurs épreuves d’examen avec confiance, les exhortant à viser un score d’au moins 85% pour être éligibles à la bourse Excellentia, ajoute le journal.

Au premier jour de la session ordinaire de l’examen d’Etat dans la région de Beni au Nord-Kivu, écrit La Tempête des Tropiques, l’épreuve s’est déroulée sans incident.

Les élèves finalistes déplacés passent les examens sans aucune inquiétude dans les centres proches, précise le tabloïd.

JNK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights