Revue du mardi 25 janvier

Revue du mardi 25 janvier

1 0
Read Time:3 Minute, 43 Second

Affaire Bukanga-Lonzo, la Cour de cassation a rejeté hier lundi la demande de la liberté provisoire introduite par le DG de la BCECO, Théophile Matondo Mbungu, rapporte « MEDIA CONGO » qui souligne que la prochaine audience aura lieu le 31 janvier

Autre affaire en justice, c’est celle du prélèvement du RAM. Dans un arrêt rendu hier lundi, « MEDIA CONGO » révèle que le tribunal de commerce de Kinshasa a demandé aux réseaux de télécommunication (Airtel, Vodacom, Orange et Africell) de cesser immédiatement tous prélèvement des sommes au titre de Registre des appareils mobiles (RAM), à l’occasion de toute recharge de crédit ou par tous autres mécanismes d’accès au service contractuel entre les requérants et de la somme. 

Toujours en justice, la ferme Espoir était à nouveau hier lundi devant le tribunal de paix de Lubumbashi Kamalondo, dans le cadre de la citation directe introduite contre l’activiste des droits de l’homme, Timothée Mbuya, coordonnateur de « Justicia ASBL ». Les deux parties en conflit explique « ACTUALITE.CD », ont poursuivi le débat autour de la procédure de saisine. D’après ce média en ligne, le tribunal a renvoyé l’audience au 7 février prochain.  

Trois ans de Félix Tshisekedi à la tête de la RDC. Les Congolais attendent toujours la matérialisation de ses promesses. De Sylvestre Ilunkamba à Sama Lukonde, Félix Tshisekedi a passé les trois premières années de son mandat avec deux gouvernements qui ne l’ont pas du tout aidé, écrit « FORUM DES AS », à satisfaire les attentes des Congolais axées principalement sur le social.

De son côté, Georges Kapiamba, cité par « L’AVENIR », recommande vivement au Président Félix Tshisekedi de veiller à ce que le gouvernement Sama Lukonde fasse davantage preuve d’efficacité, en ce qui concerne la réalisation des chantiers ; remanier son cabinet politique, le Gouvernement Sama Lukonde et remplacer les mandataires publics qui ont fait preuve d’incompétence ou sont impliqués dans des cas avérés de corruption…  

Autre chose. Par son souci indéniable de donner un nouveau souffle au processus de refondation de la presse Congolaise « LA PROSPERITE », nous apprend que le Président Félix Tshisekedi lance officiellement, ce mardi 25 janvier, les états généraux de la communication et des médias. 

Politique avec l’affaire Kabund. La force du progrès donne 48 heures à JeanMarc Kabun pour démissionner à l’assemblée nationale et au parti. Pour le comité de sage de la Force du progrès qui s’est exprimé par un communiqué dont une copie est parvenue hier lundi à « ACTU7.CD », le désaveux de Jean-Marc Kabund aux travers différents sons de cloches est un message qui traduit la volonté unanime de la base et du parti. 

De son côté « VRAIE THEMATIQUE » signale que quelques membres de l’UDPS qui sont fonctionnaires à la présidence de la république s’opposent au leadership de Jean-Marc Kabund depuis qu’il a été promu comme président ad intérim de cette formation politique. Ces cadres du parti présidentiel ont profité de ce que d’aucuns qualifient de la bourde de la part de Kabund pour vouloir le déguerpir de son poste. 

Le Président de l’ECIDé, Martin Fayulu se dit préoccupé par l’organisation des élections prévues en 2023. Dans un message posté sur son compte Twitter consulté par « MEDIA CONGO », le leader de la coalition LAMUKA insiste sur la tenue des élections dans le délai constitutionnel, mais aussi avec une centrale électorale qui met toutes les parties prenantes d’accord. 

Dans le reste de l’actualité. Le Maire de Lubumbashi, Robert Lubaba Buluma, suspendu de ses fonctions par le VPM en charge de l’Intérieur. Cette information a été livrée par Georges Kapiamba, président de l’ACAJ, via son compte Twitter consulté par « ACTU30.CD »

D’après le télégramme envoyé au Maire de Lubumbashi et dont une copie consultée par « 7SUR7.CD », Daniel Aselon Okito reproche à Robert Lubaba Buluma d’avoir donné des ordres confus au sujet de la marche organisée récemment par les  pro-Ngoy Mulunda. 

La ville de Beni, au Nord-Kivu, s’est réveillée hier lundi, sous une forte tension, dans la commune de Mulekera. Selon « RADIOOKAPI.NET », des échauffourées ont opposé les forces de sécurité aux manifestants qui exigent la fin de l’état de siège. 

A en croire « 7SUR7.CD », un manifestant a été tué hier au cours de cette manifestation anti-état de siège. On compte aussi plus de trente interpellations. 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Médias politique