Site icon SPHYNXRDC

Revue du lundi 26 décembre.

Plusieurs journaux parus ce lundi 26 décembre 2022 à Kinshasa reviennent sur l’enrôlement et l’identification des électeurs par la CENI, l’opération qui avait débuté le samedi 24 décembre dernier.

7sur7.cd ouvre le bal en notant que l’pération de Révision du fichier électoral (RFE) dite enrôlement et identification des électeurs a démarré, ce samedi 24 décembre 2022, dans la première aire opérationnelle qui comprend notamment la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

Le go de cette opération a donné par le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima. Lui-même s’est livré à cet exercice au Centre d’inscription situé à l’Athénée de la Gombe et a obtenu sa carte d’électeur.
Au sortir du centre, le numéro un de la Centrale électorale a laissé entendre que le lancement de cette opération signifie que la RDC est dans la droite ligne vers les élections de 2023.

Mediacongo.net rappelle que bien avant le lancement de cette opération, le Président de la CENI a effectué une tournée dans quelques centres d’identification et d’enrôlement observant une halte au lycée Kabambare (Commune de Kinshasa) et au complexe scolaire Saint Georges de Kintambo, deux sites ouverts au public qui se présentait au fil du temps devant le personnel commis à la tâche et s’est également enrôler ensemble avec son épouse à l’Athénée de la Gombe. Notez bien l’enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle 1 durera 30 jours.

Politico.cd déclare que cette première phase concerne dix provinces de l’Ouest du pays comme le préconise le calendrier du processus électoral.
Depuis le Centre d’Enrôlement de l’école Liziba au centre-ville de Mbandaka, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a été le premier enrôlé de la CENI. Pour ce faire, il a suivi tout le processus d’enrôlement jusqu’à l’obtention de sa carte d’électeur.

Actualité.cd Le président de la République, Félix Tshisekedi, a obtenu, ce samedi 24 décembre, comme prévu, sa carte d’électeur à Mbandaka, Chef-lieu de la province de l’Equateur. Il est la première personne à s’enrôler dans cette province de la République.

Actu7 rajoute que ce lancement matérialise aussi la détermination du Chef de l’Etat de respecter le cycle électoral de 2023.
Pour prêcher par l’exemple, le Chef de l’Etat a sensibilisé près de 1000 jeunes de la ville de Mbandaka à qui il a demandé de lui emboîter le pas en allant s’enrôler .
Selon la centrale électorale, près de 50 millions d’électeurs sont attendus pour les élections générales de décembre 2023 entièrement financées par le gouvernement congolais.
Désormais, le processus électoral demeure irréversible.

Journal Le Point revient sur la situation sécuritaire dans la partie EST de la RDC,et note que les affrontements ont continué lundi dans l’est de la République démocratique du Congo entre l’armée et les rebelles du M23, après quatre jours de combats qui ont fait au moins dix morts et des dizaines de blessés, un regain de tension dont Kinshasa et Kigali se sont mutuellement accusés dans la soirée.

Radio Okapi.net informe également que des déplacés qui tentaient de regagner leurs villages au groupement Kibumba, dans le territoire de Nyirangongo (Nord-Kivu) ont affirmé, samedi 24 décembre, avoir vu les rebelles du M23. Cela au lendemain de la cérémonie officielle de la cession de cette entité à la force régionale de l’EAC par le M23.
Selon les témoignages recueillis auprès de quelques motards déplacés qui tentaient de retourner à Kibumba, les rebelles du M23 gardent encore leurs positions.
Ces civils affirment avoir été renvoyés par des hommes identifiés comme ces rebelles rencontrés, entre autres, au marché des légumes et vers l’ancien bureau de l’administration du territoire de Nyiragongo.

Quitter la version mobile