Revue du jeudi 6 octobre

La presse congolaise reste dans la majorité préoccupée par la Pe-COP27. C’est le cas du journal La Tempête des Tropiques qui rappelle qu’en marge de cette Pré-COP27 de Kinshasa, la République démocratique du Congo, qui comprend 60% des forêts du Bassin du Congo, a subi des pressions les puissances occidentales représentées notamment par John Kerry, l’envoyé spécial américain pour le climat. Ce dernier a demandé à Kinshasa de renoncer à l’exploitation des blocs pétroliers et gaziers situés dans des zones sensibles.

Ce quotidien rappelle aussi que la RDC est à la fois « solutions» et «problèmes» pour le reste du monde.

Le journal du Mont Fleuri, La Prospérité, souligne quant à lui que  la RDC confirme sa suprématie en Afrique sur des questions climatiques. « Un évènement de haute portée climatique. Mieux, une volonté manifeste qui vient affirmer la détermination et l’engagement de la République Démocratique du Congo (RDC) à se positionner comme pays –solution face aux défis liés au climat à travers le monde ».

L’Avenir, quant à lui, précise que plus de cinquante ministres et envoyés du climat ont adopté les principaux points qui seront en discussion a la COP27 en Egypte.

L’agenda adopté par toutes les parties à l’issue des travaux, a souligné l’importance d’une COP27 réussie dans les questions de l’adaptation, de l’atténuation, de la finance climatique et des pertes et dommages, commente le quotidien.

Actualité.cd est plus intéressé par les recommandations de Vital Kamerhe à l’état congolais. Ce média en ligne revient sur le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe, qui a dévoilé, mercredi 5 octobre, son plan de sortie de l’insécurité dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Ce plan de Kamerhe dit se baser sur sa théorie de l’œil du cyclone au centre d’un triangle.

L’approche prônée par le Président national de l’UNC met un accent particulier sur la nécessité d’un dialogue franc entre les pays impliqués, notamment la RDC, le Rwanda et l’Ouganda. Ces 3 pays, dit-il, forment le triangle au centre duquel se trouve le M23, l’œil du cyclone.

Les médias en ligne semblent aussi plus penchés sur l’audition de l’ancien administrateur général de l’ANR, Kalev Mutondo. C’est ce que souligne scooprdc.net en s’attardant sur le come-back de Kalev Mutondo qui s’est négocié à un haut niveau avec toutes les assurances d’abandon de poursuites et autres ennuis contre lui parce qu’il aurait fait une grande allégeance au régime Tshisekedi à qui aurait été fait une ferme promesse de travail pour lui. Africanews avait été le premier à attirer l’attention des lecteurs sur le même sujet en soulignant que l’ancien chef des services de renseignement de la République Démocratique du Congo, Kalev Mutondo, a été auditionné mardi 4 octobre au Parquet près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Selon ce journal, l’ex-Administrateur général de l’ANR a été entendu pendant plusieurs minutes par un substitut du Procureur dont le nom n’a pas été révélé.

Un autre sujet à la Une des journaux porte sur la grève qu’observent les médecins depuis trois mois. Ces derniers ont été de nouveau dans les rues de Kinshasa, mercredi 5 octobre, informe Forum des AS, précisant que les manifestants se dirigeaient vers la présidence de la République pour y déposer leur mémorandum. Radiokapi.net signale que’un mois après la rentrée scolaire, des milliers d’enfants n’ont toujours pas repris le chemin de l’école dans le territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu. 

L’alerte est donnée par la société civile et les autorités scolaires de Rutshuru.

Ces responsables, redoutent « la délinquance juvénile qui peut gravement les conduire et les exposer à d’autres abus comme le vol, le viol, l’usage du chanvre, ainsi que d’autres méfaits pervers ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *