Revue du jeudi 22 septembre

Vidiye Tshimanga depuis hier mercredi à la prison centrale de Makala. Selon « RADIOOKAPI.NET », l’ancien conseiller stratégique du chef de l’état est placé sous mandat d’arrêt provisoire. 

Cette décision judiciaire explique « L’AVENIR » est intervenue après une audition d’au moins sept heures du temps dans les locaux du Parquet près la cour d’appel de Kinshasa –Gombe.  

A en croire « LA PROSPERITE », Vidiye Tshimanga a été enquêté sur des faits constitutifs de prévention de corruption présumée. 

Si l’on sait pas dire clairement ce qui s’est passé dans la salle, le fait que Vidiye Tshimanga soit mapé en dit long sur les soupçons qui pèsent sur lui pense « ACTU30.CD ».

Pour « YABISONEWS.NET », tout indique que dans un futur proche, l’ancien conseiller de Félix Tshisekedi  en matière des questions stratégiques sera en face des juges pour un procès.  

Quarante-sept prisonniers sont décédés à la prison centrale de Kalemie depuis le début de cette année 2022. D’après le coordonnateur provincial du Mouvement citoyen « Parlement débout », Nathan Mugisho, contacté par « RADIOOKAPI.NET », la plupart de ces détenus sont morts de malnutrition  sévère et de maladie. 

L’actualité, c’est aussi l’assemblée générale des nations-unies qui se tient à New-York. Des ONG Congolaises fustigent le silence de l’Union Africaine sur l’agression Rwandaise, rapporte « FORUM DES AS ». Pour Justica ASBL, le Président Tshisekedi aurait dû surprendre ses pairs en annonçant la saisine de la cour internationale de Justice contre Kigali. Pour sa part, la NSCC appelle au retrait de la Monusco, après les déclarations controversées d’Antonio Guterres et annonce une manifestation anti Monusco dans les prochains jours. 

En marge de l’assemblée générale des nations-unies, Félix Tshisekedi et Paul Kagamé ont échangé hier mercredi à New-York sur la situation sécuritaire dans l’est du pays sous la médiation du Président Français Emmanuel Macron, rapporte « CAS-INFO.CA »

A en croire « POLITICO.CD », il s’agit de la première retombée du discours ferme de Félix Tshisekedi sur la situation sécuritaire dans l’est de son pays marqué par l’agression Rwandaise sous le label du M23 qu’il a dénoncé. 

Évaluation de l’état de siège, Sama Lukonde commence sa tournée par Bunia dans la province de l’Ituri. Selon « L’AVENIR », après Bunia, le Premier ministre Sama Lukonde se rendra à Goma ce jeudi 22 septembre pour le même exercice, c’est-à-dire un suivi-évaluation de l’état de siège susceptible de l’aider à la prise de bonnes décisions par rapport aux défis sécuritaires.  

La marche des médecins, membres du Syndicat national des médecins, organisée hier mercredi à Kinshasa, a été violemment réprimée par la police révèle « ACTU30.CD ». Rassemblées au niveau de la Paroisse Notre Dame de Fatima pour chuter à la Primature, ces blouses blanches ont été gazées au niveau de l’avenue des huileries. Certains ont été brièvement interpellés par les forces de l’ordre, précise ce média en ligne. 

Dans un communiqué de la police parvenu hier mercredi à « DEPECHE.CD », la Police nationale Congolaise, ville de Kinshasa dresse un bilan de deux blessés légers côté manifestants et deux autres dans le rang de force de l’ordre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.