Site icon SPHYNXRDC

Revue du jeudi 01 février.

Plusieurs journaux parus ce jeudi 1er février 2024 à Kinshasa relayent la publication par la CENI du calendrier électoral réaménagé. Ils rapportent aussi les conclusions du congrès du PALU.

L’Avenir rapporte qu’à travers un communiqué de presse, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) publie, par sa décision n°0066/ CENI/AP/2024 du 25 janvier 2024, le calendrier réaménagé du processus électoral 2022- 2027 relatif aux élections présidentielle, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales rendu public précédemment par la CENI.

On note par exemple que l’organisation des scrutins des sénateurs est fixée au 31 mars 2024 et ceux des gouverneurs et vice-gouverneurs au 7 avril 2024.

Le 11 avril 2024, c’est l’organisation des scrutins des conseillers urbains ainsi que les bourgmestres et bourgmestres adjoints. Le 19 avril est prévue la convocation de l’électorat des scrutins directs des conseillers de secteurs et de chefferies ainsi que de communes, non chefs-lieux de province dont les scrutins sont prévus le 21 juillet 2024.

Le 15 novembre 2024 est consacré à l’organisation des scrutins des chefs de secteur ainsi que des Bourgmestres-adjoints des communes restantes.

Pour La Prospérité qui publie dans ses colonnes l’intégralité de ce calendrier, « la CENI continue de foncer ».

« Après avoir réussi le pari de la tenue, le 20 décembre 2023, des élections générales en RD. Congo, conformément aux délais constitutionnels, la Centrale électorale entend, visiblement, parachever, en toute transparence, sa mission d’assurer l’organisation du quatrième cycle électoral en République démocratique du Congo », estime ce quotidien, qui attire l’attention des lecteurs sur « un aspect important à noter », c’est la convocation de l’électorat à Yakoma et Masimanimba, où les suffrages avaient été annulés, tout récemment, en raison notamment, de fraude, vandalisme des matériels et détention illégale des dispositifs électroniques de vote.

Un nouveau secrétaire général au Parti lumumbiste unifié

Dans un autre registre politique, Forum des As, quant à lui, annonce que le suspense est désormais levé au Parti lumumbiste unifié (PALU). Un nouveau Secrétaire général vient de prendre les rênes de la formation politique d’Antoine Gizenga. C’est au cours du Congrès extraordinaire organisé mercredi 31 janvier à Kinshasa que cadres et militants du PALU ont porté leur dévolu sur Didier Mazenga Makanzu.

« Ayant enregistré une seule candidature, les congressistes se sont prononcés en votant par acclamation Didier Mazenga Mukanzu qui devient, par ce fait, Secrétaire général chef du Parti lumumbiste unifié », a déclaré à l’Agence congolaise de presse (ACP), Robert Ngambi, président de la commission du congrès.

Conformément au règlement du congrès, a-t-il expliqué, en cas d’une candidature unique, le vote se passe par acclamation.

Didier Mazenga est à ce jour le 3ème secrétaire général et chef du PALU. Ce congrès est intervenu après la destitution de Willy Makiashi de son poste de secrétaire général, conformément à l’article 111 du règlement d’ordre intérieur dudit parti, précise l’ACP.

Quitter la version mobile