Revue du jeudi 25 janvier

Les tabloïds congolais parus ce jeudi 25 janvier ont pour point de mire les tensions au sein de l’Union sacrée de la nation et la qualification des Léopards de la RDC en huitième de finale de la CAN Côte d’Ivoire 2023.

Le journal L’AVENIR, nous fait savoir qu’après la création du « Pacte pour un Congo Retrouvé » avec à sa tête Vital Kamerhe, les autres ténors de l’Union sacrée s’activent dans des tractations pour contrer cette nouvelle plateforme. En effet, Augustin Kabuya de l’UDPS, Jean-Pierre Bemba du MLC, Bahati Lukwebo de l’AFDC et Christophe Mboso ne ménagent actuellement aucun effort pour contrecarrer Kamerhe et ne pas perdre devant des adversaires déterminés à frapper un grand coup.

La Radio France Internationale, décryptant la création de « PCR » évoque que, d’une manière officielle, le parti (UDPS) , ne met aucun avis défavorable suite à la formation de ce nouveau bloc. Toutefois,  RFI renchérit que certains proches de Félix Tshisekedi se questionnent sur l’opportunité à l’heure actuelle de lancer cette coalition. Dans le couloir de la présidence, l’on parle clairement d’une « Course au positionnement ». C’est la course à qui veut être chef du gouvernement ou président des institutions. « C’est de la surenchère», a fait savoir la Radio France Internationale.

Même son de cloche pour Dépêche.cd qui, insiste sur le fait que le secrétaire général de l’UDPS, Augustin Kabuya n’a pas mal interprété la création de cette nouvelle force politique tout en estimant que, chacun est libre d’avoir des ambitions. Le médias d’information 7sur7.cd rappelle les propos d’Augustin Kabuya qui dit, « qu’avoir de l’ambition est un droit constitutionnel dans un État démocratique ». 

À partir de Mont-fleury, le journal La Prospérité s’interroge sur le dilemme qu’à Félix Tshisekedi pour nommer un nouveau premier ministre. Sama Lukonde est certes là tant que les jeux et enjeux n’ont pas encore permis à la nouvelle majorité parlementaire de se choisir celui qui deviendrait, très prochainement, le nouveau locataire de l’hôtel du gouvernement. Le microcosme politique congolais est désormais en effervescence. Place donc aux décryptages pour ne pas se perdre en conjecture. D’où, des multiples sorties et des démonstrations des forces observées ces derniers jours.

Ce quotidien d’information revient à la charge en soulignant que, d’une manière lente, mais sûrement, la confusion s’invite au sein de l’Union sacrée de la nation. Tout sociétaire de cette plateforme politique entend désormais prêcher pour sa propre chapelle. La cohésion tant chantée autour du chef de l’État se meurt à petit feu.

Sentant le danger venir, Sama Lukonde, Guy Loando, Fifi Masuka, Danny Banza, Mayobo, Jean Claude Kabongo, Tibasima, Bialosuka et Modeste Mutinga vont bientôt lancer une nouvelle plateforme politique dénommée « Dynamique Agissons et Bâtissons» (DAB) comptant 72 députés nationaux et une centaine de députés provinciaux. Ouvrons le chapitre de contestations des résultats des législatives nationales avec Forum des As qui révèle que depuis la proclamation des résultats des législatives nationales, les contestations fusent de partout.  Aussi curieux que cela puisse paraître, la quasi-totalité de ces levées des boucliers émanent des partis et des regroupements politiques membres de l’Union sacrée de la nation. Les citoyens lambda se demandent, avec raison d’ailleurs, si ce climat morose ne sonne pas le glas de cette méga plate-forme aux contours flous. Les Congolais, eux, observent et attendent. Jusqu’où irait finalement cette affaire ?

Parlons sécurité à présent, pas de bonnes nouvelles en provenance du grand Bandundu. Médias Congo a listé 11 personnes dont trois femmes qui ont été tués dans le territoire de Kwamouth dans la province de Maï-Ndombe, précisément à Fataka, un des villages dudit territoire, selon le député national Guy Mutombo.

Dans ce même registre de sécurité, Élection.net reprend le communiqué du commissariat de la ville province de Kinshasa qui annonce pour ce jeudi 25 janvier, l’audience foraine des jeunes bandits urbains, communément appelés « Kuluna », récemment arrêtés dans différentes communes de la capitale. La police invite toutes les personnes victimes de se présenter afin de charger ces incriminés.

L’incertitude plane toujours sur l’affaire Chérubin Okende. Sa famille tient mordicus à être fixé dans les 72 heures sur les conclusions de l’autopsie. Le souci des proches de Chérubin Okende nous dit Media Congo, est de connaître les conclusions de l’autopsie réalisée. Car, peut-on lire dans le document consulté par ce média, « qu’ elle se propose de conduire l’illustre disparu dans sa demeure ».

Pour Actualité.cd, la famille de Chérubin Okende presse la justice pour obtenir les conclusions de l’autopsie avant l’enterrement.

À Kinshasa, la DGRK lance une campagne de sensibilisation à la grande échéance fiscale du 1er Février 2024.

Bouclons cette revue de presse par les réactions des différents journaux suite à la qualification sans la moindre victoire de la RDC au tour suivant. 

Si Forum des As rappelle seulement le contour où la RDC décroche son billet pour les huitièmes de finale, les léopards se sont qualifiés avec trois nuls, La Prospérité précise que les fauves Congolais croiseront en huitième de finale, les pharaons d’Egypte, ce dimanche.

L’Agence Congolaise de Presse présente le tableau final de ce groupe avec le Maroc leader avec 7 points, la RDC deuxième avec 3 points, la Zambie (3ᵉ avec 2 points) et la Tanzanie, dernière avec 2 points. Les Léopards de la RDC, deuxième du groupe F affrontent les Pharaons d’Egypte, deuxième du groupe B, dimanche le 28 janvier, au stade Laurent Pokou dans la ville côtière de San Pedro en Côte d’Ivoire en match des huitièmes de cette compétition continentale.

Instantnews quant à lui, parle de la RDC et de la Côte d’Ivoire comme les derniers qualifiés de la phase de huitième de finale de la 34ᵉ Coupe d’Afrique des Nations. 

Une.cd revient lui sur la suspension de l’entraîneur Marocain pour 4 matchs et une amende de 5000$ suite à son altercation avec Chancel Mbemba. 

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *