RDC : Vers l’amélioration de la surveillance épidémiologique

RDC : Vers l’amélioration de la surveillance épidémiologique

0 0
Read Time:1 Minute, 22 Second
RDC : Vers l’amélioration de la surveillance épidémiologique
L’objectif est notamment de mieux affronter les maladies émergentes à risque pandémique.Crédit photo: Andreas Arnold/dpa

L’objectif du projet est de renforcer le réseau de laboratoires. Il vise également à mieux répondre aux maladies émergentes, à risque pandémique en particulier.

La République démocratique du Congo (RDC), qui a enregistré depuis 2021 plusieurs flambées de maladies à potentiel épidémique, a lancé un projet visant à améliorer la capacité de ses laboratoires d’analyse médicale en matière de surveillance épidémiologique. Dénommé « Réseau de surveillance épidémiologique One Health et Laboratoires » (RESOH-LABO), ce projet est financé par l’Agence française de développement (AFD) à hauteur de 8 millions d’euros. D’une durée de quatre ans, le projet sera mis en œuvre par Expertise France, en étroite collaboration avec les acteurs du système de santé congolais, a indiqué l’AFD.

Il devrait améliorer l’organisation du réseau de laboratoires congolais à l’échelle provinciale et nationale, et améliorer la qualité des services fournis par ces établissements. Il s’agit également de renforcer la riposte épidémiologique selon l’approche « One Health » (« Une seule santé ») visant à mieux affronter les maladies émergentes à risque pandémique. Le concept est mis en avant depuis le début des années 2000, avec la prise de conscience des liens étroits entre la santé humaine, celle des animaux et l’état écologique global, selon l’ANSES.

Il vise à promouvoir une approche pluridisciplinaire et globale des enjeux sanitaires, d’après la même source. Selon l’OMS, la RDC a enregistré depuis le début de l’année 2021, plusieurs flambées de maladies à potentiel épidémique (choléra, peste, paludisme, fièvre jaune, méningite, rougeole…)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Santé société Societe kinshasa