Rdc: Uhuru Kenyata va-t-il arracher l’acquittement de Vital Kamerhe?

Uhuru Kenyata chez Félix Tshisekedi

Plus l’on s’approche de la date du mardi 15 Juin fixée pour le verdict du très populaire procès 100 jours, plus les révélations crédibles donnent plus de lumière sur une affaire qui ressemble à un vrai film Hollywoodien.

Le prisonnier congolais le plus célèbre du 21è siècle

Le respect de l’accord de Nairobi à l’ordre du jour

La toute dernière visite du Président Kenyan et parrain politique de Félix Tshisekedi à travers le ticket gagnant Cach, Uhuru Kenyatta, le mercredi 24 avril passé, n’avait autre signification que celle de : demander l’acquitement de celui que l’on peut considérer comme le Lula congolais.

En effet, le Président Kenyan est venu transmettre un message clair au Chef de l’Etat congolais sur ce procès qui est considéré aujourd’hui comme l’un des procès politiques que n’a jamais connu le continent noir africain. On se souviendra que des entrevues de ces deux hautes personnalités rien n’avait filtré. Quelques accords de coopération avaient été signés entre les deux pays, une question de décor.

Ce qu’il faut vraisemblablement retenir de ces entretiens est que Uhuru a rappelé à son homologue congolais les clauses de l’Accord de Nairobi qu’il ne fallait pas entacher des allegations infondées pour faire ombrage à Vital Kamerhe. Ce dernier a présenté aussi des rapports accablants fournis par les ambassadeurs accrédités en Rdc sur ce procès où les noms des quelques membres de la famille biologique du Chef de l’Etat sont cités.

Il ressort de ce voyage de deux jours en terre congolaise que le Chef de l’Etat Kenyan est parti rassuré que l’élu de Walungu recouvrirait sa liberté dans un avenir proche.

Des signes précurseurs

Billy Kambale, nouveau SG de l’Unc

Du côté de Kinshasa, le décor semble planté surtout quand on voit l’empressement avec lequel le parquet a redémarré le procès et la fixation du verdict pour le mardi 15 Juin prochain. Certaines sources disent même que les juges qui s’occupent de cette affaire qui semble un procès juste mais qui se révèle désormais comme un règlement de comptes entre les deux vieux amis ont hâte de s’en débarrasser surtout que certains d’entre eux qui maîtrisaient l’affaire ont été vite promus à titre de récompense.

L’actuelle Ministre de la Justice et Garde des sceaux, Marie José Mutombo, serait d’ailleurs pour l’acquittement de toutes les personnes arrêtées à cet effet dont le libanais Djammhal.

Michel Moto, nouveau Chargé de Communication

Du côté de l’Unc, son initiateur Vital Kamerhe vient de procéder aux nominations des cadres de ce parti qui ne cesse de surprendre par la fidélité de ses membres. Quelques figures emblématiques ont été promus à des postes de haute portée politique comme Billy Kambale, ancien ministre de la jeunesse aujourd’hui nommé Secrétaire Général, Michel Moto comme chargé de Communication du cabinet de l’ancien Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, et autres. Ces nominations prouvent à suffisance que le numéro un de l’Union pour la Nation Congolaise se prépare déjà pour la bataille de 2023 après sa libération le mardi 15 Juin dernier:  » Vital Kamerhe est un vrai stratège qui connait tellement beaucoup et qui ne peut se laisser intimider. On ne comprend pas pourquoi il n’a jamais affiché un comportement d’hostilité contre Félix Tshisekedi qu’il a toujours soutenu. Il a toujours demandé à ses milliers des militants de soutenir les actions du Chef de l’Etat quand bien même il est injurié publiquement comme c’est le cas présentement. Qu’il ait gardé des ministères importants au sein de deux gouvernements sous Félix Tshisekedi alors qu’il est en prison devrait faire réfléchir les esprits avertis.

Le Loula Congolais

Tout compte fait, la libération de Vital Kamerhe sera loin d’être une mauvaise nouvelle pour l’opinion publique surtout que les choses semblent de plus en plus pourries après lui. Le peuple ne s’est pas toujours retrouvé et d’autres affaires plus graves ont surgi comme celle de Bukanga Lonzo, les fameuses cartes des crédits et autres. Désormais les congolais vivant avec moins d’un dollar par jour et qui croupissent dans une misère très noire découvrent des millionnaires chaque jour. De quoi dire que  » quand la politique entre par la porte, la justice sort par la fenêtre ».

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.