RDC-Rwanda : Kinshasa dit « Non » au dialogue et « Exige » le respect de sa souveraineté

Alors que la crise sécuritaire à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) persiste, le gouvernement congolais affiche une position ferme : aucun dialogue avec le Rwanda n’est à l’ordre du jour.

Le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya Katembwe, a déclaré lors d’un briefing ce lundi 08 juillet, que Kinshasa ne s’est pas engagé, ni même envisagé, un dialogue avec Kigali pour résoudre le conflit. Il a affirmé que la position du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, garant de la nation, est sans équivoque : la paix ne sera possible qu’avec le retrait total des troupes rwandaises, qui opèrent sous la couverture du groupe rebelle M23.

« Le Rwanda veut manipuler l’opinion en faisant croire que la RDC a négocié avec des émissaires de Kigali», a dénoncé le ministre Muyaya, faisant référence à des images diffusées sur les réseaux sociaux, qui montreraient une rencontre entre des délégués congolais et rwandais.

Il a précisé que ces images ont été prises lors d’une rencontre informelle entre des pays de la Communauté d’Afrique de l’Est, dans le cadre d’une retraite de réflexion sur la situation régionale.

Pas de Dialogue, mais un Engagement pour la Paix

Pour le gouvernement congolais, les voies privilégiées pour la paix restent le processus de Nairobi et la feuille de route de Luanda. Le ministre Muyaya a également souligné le rôle crucial des États-Unis dans la restauration de la sécurité à l’Est du pays.

« Nous connaissons les méthodes de l’ennemi. Généralement, on veut profiter des trêves pour tenter d’autres aventures», a-t-il déclaré.

« Nous avons notre mécanisme de monitoring, sur lequel nos services vont travailler avec les services américains pour s’assurer que le cessez-le-feu est respecté.»

«La question principale reste la paix», a-t-il ajouté. La solution durable pour nos populations déplacées, c’est le retour dans leurs milieux d’origine. Et, pour qu’ils retournent, il nous faut la paix. Nous sommes convaincus que les américains maîtrisent ce qu’il faut faire pour obtenir ce qui est de droit pour nous et nos populations : le respect de notre souveraineté et la possibilité pour nos populations de se mouvoir librement dans leur propre pays.

La Ministre d’État en charge des Affaires Étrangères, Thérèse Kayikwamba Wagner, a également réitéré l’engagement du gouvernement à mener le front diplomatique jusqu’au bout, sous le commandement du Président Tshisekedi, afin de garantir la paix et la stabilité en RDC. Elle a aussi appelé les États-Unis à offrir des bons offices pour favoriser le retour de la quiétude dans le pays.

La position ferme de Kinshasa envers le Rwanda met en lumière la détermination du gouvernement congolais à défendre sa souveraineté et à mettre fin à l’agression rwandaise, tout en cherchant une solution pacifique et durable pour la crise à l’Est du pays.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights