RDC: Non respect de la circulaire N° CAB.MIN/MINES/ANSK/03237/01/22, la société civile du Haut-uélé écrit pour rappeler que les étrangers surtout chinois sont toujours présents dans les sites d’exploitation artisanale

RDC: Non respect de la circulaire N° CAB.MIN/MINES/ANSK/03237/01/22, la société civile du Haut-uélé écrit pour rappeler que les étrangers surtout chinois sont toujours présents dans les sites d’exploitation artisanale

1 0
Read Time:1 Minute, 8 Second

Dans sa lettre du 21 Janvier , la coordination de la société civile du Haut-uélé remarque la présence de plusieurs chinois dans le territoire de Watsa et cela aux mépris des instructions de la dame ministre des mines. Elle rappelle que la circulaire a expiré le 20 janvier , date prévue pour qu’on ne voit plus un seul étranger dans les sites d’exploitation artisanale.

La société civile demande au gouvernement provincial de faire respecter les décisions de Kinshasa, de retirer les militaires et policiers commis à la garde des chinois qui intimident même des chefs de groupement. A la division provinciale des mines et à la direction provinciale de SAEMAP de respecter la circulaire de la ministre. Aux coopératives minières de respecter les prescrits du code minier et les textes de règlement minier. A la population d’aider à dénoncer les abus du pouvoir sur le non respect de la circulaire précitée.

Sur le même sujet , rappelons le compte rendu de la vingtième réunion du conseil des ministres du vendredi 17 septembre 2021, qui, a son cinquième point la lutte contre la fraude minière a été écrite en gras par le chef de l’état qui ne cesse d’insister sur l’assainissement du secteur minier. Que les décisions des autorités soient exécutées partout en RDC et ce sont les gouvernements provinciaux qui doivent être au devant de la scène.

Valentin Kamundala

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Economie Industrie politique société