Site icon SPHYNXRDC

RDC: Muhindo Nzangi tribalise l’enseignement supérieur et universitaire

Muhindo Nzangi, ministre de l’Esu

Du jamais vu dans l’histoire de l’enseignement supérieur et universitaire en République Démocratique du Congo avec le scandale que vient de signer l’actuel ministre de l’Esu, Muhindo Nzangi, à travers les nouvelles nominations des membres de comités de gestion dans les établissements d’enseignement supérieur et universitaire depuis ce samedi 25 décembre, jour de Noël.

En effet, il suffit de parcourir la liste de nouvelles personnes nommées pour se rendre compte de la grosse bêtise de l’ancien kadogo devenu député national par un concours de circonstances grâce à Moïse Katumbi, puis nommé ministre pour avoir crié plusieurs fois sur les Adf à l’Assemblée nationale.

Mise en place clanique !

La dernière mise en place au sein des établissements d’enseignements supérieurs et universitaires a révélé la seconde nature de ce warrior. Le patron de l’enseignement a, dans plusieurs institutions nommé ses frères de tribu sans honte ni gène à des postes de responsabilité.

On n’en veut pour preuve les nominations à l’Istm-Kinshasa où l’on retrouve comme Directeur général Marc Kakule Kaniki; à l’Istm-Kinshasa est nommé secrétaire général académique, Kighotsi Kasereka; à Isau, on a l’assistant Léon Kambale Tengeneza comme secrétaire général administratif; à l’issu, le professeur Innocent Muhindo est nommé secrétaire général académique et à l’Istm-Kinshasa; un ingénieur du nom de Tony Kambale est nommé par son oncle ministre admnistreur du budget, un poste réservé à un agent d’administration.

Quand on lit tous ces noms, on se rend bien compte que Muhindo Nzangi a voulu récompenser ses frères et sœurs de la tribu Nandhe mais d’une manière cavalière et pas du tout propre.

Et pour saupoudrer le Chef de l’état et son entourage, l’ancien Kadogo a nommé plusieurs membres dans ces établissements et à majorité de l’espace Kasaï.

Un autre cas est par exemple celui de l’Isp Kananga Kalomba dans la ville de Kananga au Kasaï central, décriée par plusieurs médias où l’on a décelé un cas grave d’un étudiant inscrit régulièrement en 2eme année graduat option Français et langues africaines, nommé Secrétaire Général Académique de l’Isp / Kalomba. Du clientélisme à son état pur.

En tout état de cause, il faut dire que les faits et gestes trahissent sans conteste, les vrais intentions du Ministre Muhindo Nzangi, un donneur des leçons du reste pas du tout crédible.

Il faut, nécessairement, que ces nominations soient annulées pour une quiétude en cette fin d’année.

Don Petit N’Kiar

Quitter la version mobile