RDC: MUGOZI MUNDEBA Zorobabel dit « Zurubabeli » est  le plus grand éleveur des bovins ! (Portrait)

RDC: MUGOZI MUNDEBA Zorobabel dit « Zurubabeli » est le plus grand éleveur des bovins ! (Portrait)

1 0
Read Time:2 Minute, 2 Second

MUGOZI MUNDEBA Zorobabel, très connu à Uvira sous « Zurubabeli » serait l’éleveur au plus grand nombre de bovins de toute la région des Grands-Lacs (Est de la RDC, Burundi et Rwanda). 1/4 de viande bovine consommée dans cette région proviendrait de son cheptel.


Selon plusieurs estimations, son cheptel compterait plus de 10.000 têtes de vaches; aussi bien dans la région d’Uvira-Fizi-Kalemie, au Burundi que dans la Province de l’Ouest du Rwanda.
Faisant partie des principaux notables.
de la ville d’Uvira (dans l’est de la RDC) où il vit d’ailleurs, Mzee « Zurubabeli » est né en juin 1934 à Mukono (groupement de Runingu/Uvira). Il est né d’une famille d’éleveurs, ce qui l’a probablement préparé à son métier d’éleveur.

A 12 ans, son père le fait sortir de l’école et l’initie dans ses affaires qui consistaient à acheminer des vaches et des moutons vers Kaziba (au sud-ouest de la ville de Bukavu). A 14 ans, il obtient de son père son premier vache et c’est le début d’une belle aventure.
Vers les années 1960, il se lance dans un commerce triangulaire : (a) il prend des vaches de son village natal et les vend au Maniema, (b) du Maniema, il ramène l’or qu’il va vendre en Tanzanie, (c) de la Tanzanie, il ramène sucre et sel qu’il vend dans son village.
Ses affaires sont mises à l’épreuve au cours de l’épisode de la rébellion Mulele de 1966. Il quitte la RDC et se réfugie au Burundi, avec 12 vaches. C’est là qu’il fera la connaissance de quelques expatriés européens (Grecs, Italiens et Français) qui tiennent des boucheries.
Ces européens font de lui leur principal fournisseur de viande bovine. Son business reprend de nouveau, jusqu’à atteindre son apogée lorsqu’il comptera parmi les principaux éleveurs du Burundi.

Lors de la guerre civile du Burundi en 1993, il retourne de nouveau s’installer à Uvira, ville qu’il ne quittera plus jusqu’à ce jour. Lors de la rébellion de l’AFDL en 1996, il perd plusieurs têtes de vaches, mais parvient à garder sa place de grand éleveur de la région.

Aujourd’hui, ses vaches se comptent par dizaines de milliers et sont éparpillées partout, dans la plaine de la Rusizi (Uvira), vers Kazimia (Fizi), à Kalemie (dans le Tanganyika), au Burundi, et dans la Province de l’Ouest du Rwanda.

Son seul seul concurrent reste l’actuel président Zambien qui compterait aussi plus ou moins 10.000 têtes de bovin.

Don Petit N’Kiar

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Agriculture Business Commerce Economie Finances société