RDC-Maroc : malgré le coût du billet à 20.000 Fc, le risque de corruption plane au stade

RDC-Maroc : malgré le coût du billet à 20.000 Fc, le risque de corruption plane au stade

1 0
Read Time:2 Minute, 27 Second
IMG
La Fédération congolaise de football association (FECOFA) a fixé les prix des billets d’accès à la rencontre aller de barrage pour le Mondial 2022 à 20.000 Fc. Un coût historiquement élevé mais qui risque de voir aussi des policiers aux portes du stade monnayer, à vil prix, l’accès dans ces installations sportives.

Dans une correspondance adressée au ministre des finances, les dirigeants de la FECOFA ont précisé que 23.180 billets disponibles pour les tribunes latérales seront vendus à 20 000 francs (10 dollars). Il faut payer le double pour les tribunes latérales A et B, soit 40 000 francs (660 places). Plus de 500 billets sont réservés spécialement au gouvernement.

Le prix d’accès pour les pourtours ou ces autres tribunes fixé à 20.000 Fc est historiquement élevé. D’ordinaire, le prix de ces places au stade des Martyrs de la Pentecôte de Kinshasa est souvent fixé entre 2,5 et 5 dollars. Cette fois-ci, la FECOFA est allée jusqu’à 10 dollars. Un montant salué par certains Congolais qui pensent que cela freinerait l’élan des délinquants juvéniles qui inondent le stade et font fuir d’autres supporters jugés « sérieux ». Mais, seulement, la gestion, par des policiers, de l’entrée des supporters au stade des Martyrs à Kinshasa est traditionnellement calamiteuse.
Dans de matchs des Léopards, plusieurs fois de supporters – ayant acheté leurs billets à guichet fermé – se retrouvent au stade sans une place assise. Leurs sièges ayant été vendus à vil prix par des policiers et autres stadiers placés à l’entrée du complexe pour effectuer le contrôle. D’autres agents de services de sécurité – non apparents – rôdent également aux abords du stade avec des billets et les vendent au rabais. « Parfois ce sont des billets déjà utilisés qu’ils ravissent à certains supporters qui ont déjà accédé au stade. Et ils reviennent les revendre à l’extérieur », explique un supporter. Ce qui crée souvent la surpopulation au sein du complexe sportif. Dans pareille situation, le nombre du public dépasse assez souvent le nombre de billets vendus. Une corruption qui plane encore pour ce match décisif des Léopards prévu le 25 mars, à Kinshasa.
Surtout que la RDC avait risqué gros après avoir dépassé le quota de 250 invités autorisés lors du dernier match du tour précédent de ces éliminatoires livré contre le Bénin dans les mêmes installations sportives. La CAF ayant décidé d’un huis clos pour ce match, la RDC avait toujours débordé. « Au moins 500 invités ont accédé au stade au lieu des 250 attendus », avait rapporté les officiels de ce match.  Il sied de préciser que cette fois-ci, la FIFA n’a autorisé que 25 000 spectateurs dans un stade des Martyrs qui peut accueillir jusqu’à 80 000 pour ce RDC-Maroc. Le pourtour qui, généralement revient à 5000 francs, ne sera pas occupé, faute de sièges qui ne sont pas toujours installés.  

Dido Nsapu/Digitalcongo.net

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité société Societe kinshasa Sports