Site icon SPHYNXRDC

RDC: Les nouveaux élus convoqués à l’Assemblée Nationale ce 29 janvier

Après la publication par la Commission Électorale Nationale et Indépendante (CENI) ce dimanche 14 janvier des résultats provisoires des élections législatives nationales, annonçant à grand pas l’arrivée imminente de la nouvelle Assemblée Nationale. 

Conformément à l’article 114 de la constitution, le lundi 29 janvier prochain se tiendra à l’hémicycle du palais du peuple, la session extraordinaire qui inaugure la nouvelle législature.Au menu de cette session, l’installation du bureau provisoire, la validation des pouvoirs des nouveaux élus, l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur, ainsi que l’élection et l’installation du bureau définitif.

Pour ce faire, les fonctionnaires de l’Assemblée Nationale sont à pied d’œuvre pour accueillir les nouveaux députés dans les meilleures conditions. Des agents commis aux aéroports de N’Djili et de Ndolo seront positionnés pour faciliter leur accueil et transfert, pour ceux qui ne résident pas à Kinshasa, dans des hôtels prévus à cet effet.

Le secrétaire général de l’assemblée nationale présidera la séance d’ouverture de la session inaugurale de la nouvelle chambre basse du parlement, annonçant le nom du doyen et des deux benjamins devant siéger au bureau provisoire.

 Le suspense est à son comble quant à la réélection de Mboso N’kodia Pwanga Christophe à la tête du bureau provisoire, après son élection à la présidence de l’Assemblée Nationale sous l’impulsion de l’union sacrée de la nation.Les résultats provisoires ont réservé leur lot de surprises.

En partant de la forte poussée de l’Udps/Tshisekedi, mais également la résistance de l’Afdc-A de Modeste Bahati en passant par la résilience d’Ensemble de Moïse Katumbi pour inférer aux avancées de l’UNC-A de Vital Kamerhe. Le MLC de Jean-Pierre Bemba a tant bien que mal maintenue sa représentativité à la chambre basse du parlement. Seul bémol, la faible élection de femmes, le nombre réduit d’anciens députés est un signe palpable du changement qu’incarne les aspirations de la population congolaise.

Le pays de Félix Tshisekedi attend avec impatience les arrêts définitifs prévus pour le 12 mars 2024, selon le calendrier de la CENI, qui détermineront la composition finale de la nouvelle Assemblée Nationale.

NGK

Quitter la version mobile