RDC : le Service National maintient à 18 000 CDF le prix de vente du sac de farine de maïs

RDC : le Service National maintient à 18 000 CDF le prix de vente du sac de farine de maïs

1 0
Read Time:2 Minute, 3 Second

Malgré la conjoncture économique qui affiche une tendance haussière sur le marché des produits de première nécessité, le Service National opte pour le maintien du prix de vente d’un sac de farine de maïs de 25 kg à 18 000 Francs congolais (CDF).

Au niveau des cantines établies au sein des camps militaires et policiers, les hommes en uniforme sont mis à l’abri de la flambée de prix de cette denrée essentielle dans les ménages congolais. Ils ne pourront donc pas débourser entre 45 000 et 90 000 Francs congolais (CDF) pour acquérir un sac de farine de maïs comme c’est le cas en dehors de ces cantines du Service National.

Il faudrait noter que la décision du maintien de ce prix « social » a été prise par le Commandant suprême des Forces Armées, le Chef de l’Etat congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, soucieux du mieux-être des hommes en uniforme dans leur ensemble c’est-à-dire Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et Police Nationale Congolaise (PNC).

Grande est la joie des militaires, policiers et leurs membres de famille aux camps Kokolo, Lufungula et autres. Ces derniers n’ont pas en effet manqué d’exprimer leur gratitude à l’endroit du Président de la République Démocratique du Congo (RDC) pour ce geste d’attention soutenue.

Lancées en septembre 2021, les cantines du Service National poursuivent sans interruption la commercialisation de la farine de maïs produite à partir des fermes agricoles des FARDC dont le plus célèbre centre reste celui de Kaniama Kasese connu pour avoir hébergé des ex kuluna (bandits urbains) transformés aujourd’hui en « bâtisseurs » de la République.

D’après le Commandant du Service National, le Général-Major Jean-Pierre Kasongo Kabwik, la vision du Chef de l’Etat congolais est de pérenniser cette action.

Sur instruction du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, le Commandant du Service National annonce que dans la deuxième moitié de cette annéen 2022, les cantines militaires seront approvisionnées d’autres produits de première nécessité comme les poissons chinchards, le poulet ou encore l’huile végétale.

A ce jour, les résultats obtenus par le Service National démontrent à suffisance l’importance de la production locale. D’où la nécessité de financer les activités du Service National par un renforcement des matériels agricoles ainsi que des intrants en plus de la main d’œuvre surtout dans les rangs des jeunes désœuvrés.

Zoom-Eco

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Economie societé société Societe kinshasa