RDC : le ministre de l’Intérieur notifie les nouvelles autorités territoriales récemment nommées

Le Vice-Premier ministre, minstre de l’Intereirur Daniel Aselo lors de la réunion avec le gouverneur de la ville province de Kinshasa et les bourgmestres. Le 10 novembre 2022.
Ph/ Cellule de Communication Hôtel de ville de Kinshasa

Le ministre de l’Intérieur vient de lancer la série de notification des animateurs de la petite territoriale récemment nommés par ordonnance présidentielle du 25 novembre. Cela arrive après la clôture de la 9e conférence des gouverneurs, tenue du 22 au 23 décembre à Mbandaka. 

Samedi dernier, le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur avait déjà remis des notifications à quelques maires, bourgmestres et administrateurs du territoire du Grand Equateur présents dans la ville. 

La cérémonie qui a eu lieu à la mairie de Mbandaka ne concernait que les 5 provinces du grand-Equateur. Et l’ex-Equateur constitue la première série de notification, qui va s’étendre dans les autres provinces du pays, avait dit le Daniel Aselo.

Reconnaître les efforts des sortants

Les administrateurs des territoires de la province du Sud-Kivu demandent que soient reconnus leurs efforts après des années de service.

Ces derniers s’expriment ainsi dans une lettre des doléances adressée au Président de la République, se plaignant d’avoir travaillé dans des conditions inhumaines notamment sans salaire, sans logement, sans frais de fonctionnement, sans soins médicaux.

Ces administrateurs demandent une rémunération de la part du gouvernement congolais pour les services rendus.

« L’administration territoriale est apolitique. Mais aussi quand on parle de l’administration territoriale, on doit savoir que c’est une carrière. Mais on ne peut rien faire. Ce qu’on réclamait, c’est tout simplement reconnaitre les efforts des uns et des autres. Il y a ceux qui ont fait 10 ans sans être payés, il y a ceux qui sont morts. Que le gouvernement puisse se pencher sur ça pour résoudre tant soit peu le problème des uns et des autres », a expliqué Dédé Mwamba, administrateur du territoire de Kalehe.

Radiokapi.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *