RDC : Le Gouvernement dans la lutte contre la mendicité des personnes vivant avec handicap.

RDC : Le Gouvernement dans la lutte contre la mendicité des personnes vivant avec handicap.

0 0
Read Time:2 Minute, 19 Second

Lors de sa réunion hebdomadaire du vendredi 18 novembre 2022, le gouvernement de la République Démocratique du Congo avait adopté à l’unanimité un projet de loi portant sur la lutte contre la mendicité des personnes vivant avec handicap. Un projet ambitieux pour les bénéficiaires soumis au conseil des Ministres par Madame Irène Esambo, Ministre du tutelle.

Le projet en question entend résoudre l’épineuse situation de la misère extrême de ces personnes à mobilité réduite sont le nombre est estimé à 14 millions d’habitants.

Le projet constitue entre autres à la création des centres de production qui donnera du travail aux personnes vivant avec handicap toutes catégories confondues. Ce qui leur permettra d’assurer leur autonomie sociale et financière. De sorte que leur insertion économique valorisant au sein de la communauté sera assurée.

Dans l’esprit dudit projet, les centres de production qui seront mis en place fonctionneront selon le principe du travail contre revenu immédiat. De cette manière, les bénéficiaires jouiront d’un savoir faire et posséderont une technicité adaptée.

Un autre aspect dudit projet est la sensibilisation. En effet, il prévoit des séances de sensibilisation et d’éducation de ces personnes sur l’éducation responsable dans le but de susciter un changement de mentalités dans leur manière de se comporter dans la société. C’est ainsi qu’elles seront aussi capables de contribuer activement au développement national.

De tout ce qui précède, il est juste de reconnaître que la situation des personnes vivant avec handicap en République Démocratique du Congo est loin d’être rose. Et pour preuve, beaucoup ne peuvent pas aller à l’école, ni accéder à un travail décent. Elles font toujours face aux obstacles concernant les infrastructures, l’information et le mariage….

Dans les rues mouvementées de Kinshasa, la capitale, des centaines des personnes vivant avec handicap revêtues généralement en haillon mendient à longueurs de journées. Assises sur des chaises roulantes, se déplaçant sur des béquilles ou traînant à terre, Ils crient à qui voulant les entendre.

Autrefois accueillies dans institutions spécialisées, ces gens sans ressources, ces personnes de tous sexes et âges confondus sont contraintes par la pauvreté d’aller vivre dans les rues. Le manque de soutien de l’état congolais à leurs institutions sociales y est pour beaucoup dans la misère extrême à laquelle elles font cruellement face au sein de la société congolaise.

Néanmoins, depuis l’avènement aux affaires de Madame Irène Esambo Diata en tant que ministre sectoriel, les choses ont commencé à bouger petit à petit. Elle même vivant avec handicap, Irène Esambo connait les difficultés de ses semblables dont elle déplore les conditions de vie au quotidien. C’est ainsi qu’elle initie des actions en faveur de toutes les catégories sociales de sa population. Certaines de ces actions pour être concrétisées n’attendaient qu’un financement, soit du gouvernement, soit d’un partenaire.

Wait and see !

Philippe Dephill Lipo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Femme politique société Societe kinshasa