Site icon SPHYNXRDC

RDC : la RVF alerte sur la « montée exceptionnelle » des eaux de fleuve Congo

Une parcelle inondée à la suite de la crue du fleuve Congo dans le quartier CPA dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. Ph Roger Musangu
Radio Okapi

Dans un communiqué publié jeudi 28 décembre, le directeur général adjoint de la Régie des voies fluviales (RVF), Divine Mulumba Kapinga, tire la sonnette d’alarme sur la « montée exceptionnelle » des eaux du fleuve Congo et ses affluents.

 La RVF demande aux autorités publiques et à la population de prendre des mesures qui s’imposent afin de se prémunir de ces inondations, qui touchent à la quasi-totalité de la Plaine inondable de Kinshasa. 

La même source précise qu’au vu de l’évolution exceptionnelle du niveau d’eau du fleuve Congo en date du 28 décembre et à l’allure de la remontée des eaux qui rapproche de celle de 1961, ces inondations menacent les activités économiques et les populations riveraines. 

Elles exposent également la population aux pertes en vies humaines et aux maladies d’origines hydriques.

Une partie des quartiers Ndanu et Petro-Congo (Kinshasa), le long de la rivière N’djili sont sous eaux.

Depuis le début du mois, la cité de Bumba, dans la province de la Mongala, est confrontée à de graves inondations. La catastrophe a touché plusieurs quartiers, ainsi que le bâtiment administratif, dont les activités sont délocalisées. 

Plus de 350 familles des localités de Gobu-njii, au groupement Dhendo, territoire de Djugu (Ituri) sont aussi affectées, depuis quelques jours, par les inondations des eaux du Lac Albert.

Dans une communication, jeudi dernier, le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya a fait savoir que la situation des inondations et autres glissements de terres qui frappe quelques villes du pays a été au centre de la cinquième réunion restreinte du Gouvernement présidée par le Premier ministre, Samuel Lukonde, le même jeudi à Kinshasa. Selon le porte-parole du Gouvernement, des ministres concernés par cette question sont instruits de prendre des dispositions qui s’imposent afin d’assister notamment des familles affectées par ces catastrophes naturelles.

Radiokapi

Quitter la version mobile